Les franchisés de Foncia en colère

le
0
43 franchisés du réseau immobilier Foncia sur 100 vont perdre l'enseigne dans des zones où le groupe préfère se développer avec ses propres agences.

Franchisé de Foncia, Moulay Elhouari, qui a une agence immobilière de l'enseigne dans le XIe arrondissement de Paris, est écoeuré: «Comme 42 autres franchisés Foncia, j'ai reçu il y a quelques jours un courrier du siège me signifiant que mon contrat de franchise ne serait pas renouvelé en 2015 alors que je n'ai commis aucune faute, explique-t-il. En fait, ils vont se développer en propre sur les territoires que nous avons labourés depuis longtemps. C'est une vraie spoliation.»

D'ailleurs, comme le révèle Le Parisien ce lundi, le groupement des franchisés va poursuivre Foncia (600 agences dont 100 en franchise) pour concurrence déloyale et inexécution du contrat devant le tribunal de commerce de Nanterre. L'émotion est forte parmi les franchisés car il est rare qu'un groupe se sépare de plus de 40 franchisés d'un seul coup.

«Inacceptable et inadmissible»

En fait, si Foncia a pris cette décision, c'est que ce groupe racheté par Eurazeo et Bridgepoint en 2011 a changé de stratégie. «Nous avons décidé de créer des agences immobilières en propre dans les villes où nous sommes déjà implantés en administration de biens, souligne Line Wissot-Weil, directrice marketing et communication de cette enseigne. C'est dans ce cadre-là que nous avons prévenu nos franchisés installés dans ces zones que nous ne renouvellerions pas leur contrat. Mais nous les prévenons plusieurs années à l'avance alors que le délai de prévenance obligatoire n'est que de six mois.»

Initialement, des négociations étaient prévues entre l'enseigne et les franchisés pour trouver des compensations. Une première réunion devait avoir lieu mardi après-midi. Mais, ces derniers jours, la situation s'est envenimée. «Avant d'entamer ces discussions, le groupe nous demandait de signer une clause de confidentialité et de renoncer à les poursuivre en justice pendant dix ans, avance Moulay Elhouari. C'est inacceptable et inadmissible.» «Il est d'usage de signer une clause de confidentalité dans ce genre d'affaire», estime de son côté Line Wissot-Weil. En attendant, la réunion prévue mardi n'aura pas lieu.

SERVICE:

» Retrouvez toutes les annonces immobilières avec Explorimmo

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant