Les Françaises plébiscitent le e-shopping

le
0
Elles passent en moyenne 5 heures par semaine sur les sites d'e-commerce, d'après une étude d'eBay et de Terrafemina.com. Elles y achètent surtout des vêtements pour elles-mêmes.

Plus besoin de sortir pour faire du lèche-vitrine. Les femmes françaises passent en moyenne 5 heures par semaine sur les sites d'e-commerce. Mais seulement une femme sur deux passe au moins une commande par mois, d'après une étude réalisée pour eBay et Terrafemina.com, basée sur un sondage CSA. Contrairement aux idées reçues, les femmes au foyer consacrent une heure de moins aux achats en ligne, soit quatre heures par semaine, que celles qui travaillent, mais elles sont plus exigeantes sur les délais et les frais de livraison.

Les cybershoppeuses cherchent avant tout à faire de bonnes affaires et à gagner du temps en se rendant sur Cdiscount, Amazon, Vente-privée, Leboncoin ou encore Groupon. Elles consacrent 48% de leurs dépenses en ligne à des achats personnels. Parmi les produits les prisés, les vêtements et les accessoires (71% de citations), suivis par les produits culturels (59%) et les cosmétiques (50%). D'après une étude récente de l'Institut français de la Mode, «la part des prix barrés dépasse 61% des sommes dépensées en prêt-à-porter féminin sur la toile», contre 34% en boutique.

«Cible exigeante et déterminée à trouver le bon produit au bon prix, les femmes n'en sont pas moins des pionnières du web, prêtes à tout tester pourvu que le retour sur investissement soit palpable», selon l'étude eBay/Terrafemina. Six Françaises sur dix sont ainsi clientes régulières des sites de vente entre particuliers et d'occasion, tels eBay. Et 15% des femmes ont déjà effectué un achat via leur téléphone mobile, soit plus que la moyenne qui est d'environ 10% des Français.

Alors qu'elles sont curieuses et veulent gagner du temps, elles sont peu clientes de Houra, Telemarket ou d'autres cybermarchés. Ces derniers livrent à domicile, mais vendent leurs produits à des prix supérieurs à ceux en grandes surfaces. Seules 18% des femmes en général et 16% des femmes au foyer font leurs courses alimentaires sur le web. En revanche, 6 sur 10 aimeraient commander leurs courses sur internet pour les retirer quelques heures après dans un drive, un point de retrait souvent installé à côté de l'hypermarché.

LIRE AUSSI:

» L'achat groupé sur internet, une success story? (avec Le Particulier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant