Les Français veulent s'éviter un destin à la Vincent Lambert

le
0

Depuis la médiatisation du cas de ce trentenaire, l'Association pour le droit de mourir dans la dignité reçoit un nombre record d'appels de personnes désireuses d'informer leurs proches sur ce qu'elles souhaitent pour leur fin de vie.

Ils n'ont jamais connu une telle affluence. Les bénévoles de l'association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD) font depuis plusieurs semaines face à un afflux croissant de questions autour de la fin de vie, comme l'indiquait Europe 1 mardi matin. 1200 personnes ont adhéré à l'association, qui milite en faveur de l'euthanasie, en quinze jours. D'autres ne souhaitent pas adhérer mais juste se renseigner. Le standard téléphonique est proche de la saturation. De nombreuses personnes ont en effet été très touchées par l'histoire de Vincent Lambert, ce trentenaire dans le coma depuis cinq ans, autour duquel sa famille se déchire pour savoir s'il faut le maintenir en vie. Le Conseil d'état se prononcera ce jeudi sur son cas. ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant