Les Français veulent faire des économies d'énergie d'abord pour des raisons budgétaires

le
0
L'énergie durable chez soi, ça a du bon. Ce aussi bien en termes de protection de l'environnement que pour des raisons économiques
L'énergie durable chez soi, ça a du bon. Ce aussi bien en termes de protection de l'environnement que pour des raisons économiques
Une aspiration d'autant plus compréhensible que les prix de l'électricité sont promis à augmenter dans les années à venir



Il ne faudrait toutefois pas s'y tromper : 81 % de nos concitoyens font de l'allègement de leur facture énergétique l'une de leurs principales préoccupations d'abord pour des raisons économiques. Et s'ils demeurent globalement réceptifs aux thématiques liées au développement durable et à la protection de l'environnement, celles-ci ne soutiennent pas ou plus la comparaison avec la nécessité de préserver le plus possible le pouvoir d'achat, de plus en plus érodé avec la crise.

Tel est le verdict, un peu décevant il faut bien l'admettre, du baromètre 2011 de l'ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) sur les foyers français face à la performance énergétique de leur habitation. Réalisée en partenariat avec l'institut de sondage TNS Sofres, cette enquête témoigne de l'inquiétude générale de nos compatriotes face à la crise et met en avant une autre tendance : l'augmentation du nombre de ménages jugeant trop élevé le budget qu'ils allouent à leur consommation d'énergie (48 % l'an passé, soit six points de plus qu'en 2009).

Le fait que celui-ci a progressé, passant de mille trois cent soixante-huit euros en moyenne en 2010 à mille trois cent quatre-vingt-quatorze euros l'année dernière, c'est-à-dire une hausse de vingt-six euros.

L'intérêt pour l'énergie durable chez soi n
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant