Les Français veulent des changements au projet de loi Travail

le
0
    PARIS, 3 mars (Reuters) - Près d'un Français sur deux (48%) 
souhaitent que le gouvernement apporte des modifications 
"significatives" à son projet de réforme du Code du travail et 
un tiers (33%) veulent qu'il soit retiré dans son intégralité, 
selon un sondage Elabe pour Les Echos, Radio Classique et 
l'Institut Montaigne publié jeudi.  
    Ils ne sont que 18% à souhaiter que le gouvernement ne 
recule pas sur ce projet. 
    Les sympathisants du Front de gauche (58%) et du Front 
national (56%) sont les plus nombreux à réclamer son retrait pur 
et simple. 
    A gauche, six sympathisants socialistes sur dix et plus d'un 
électeur sur deux estiment qu'un report du projet est de nature 
à apaiser le débat. La modification la plus attendue, par 43% 
des personnes interrogées, concerne la facilitation des 
licenciements pour motifs économiques. 
    Suivent le plafonnement des indemnités prud'homales en cas 
de licenciement abusif (38%), la fixation du temps de travail 
par accord d'entreprises (37%) et l'abaissement du taux de 
majoration des heures supplémentaires (36%).  
    Mais modifier le projet de référendum en entreprise en cas 
d'échec des négociations entre partenaires sociaux n'est une 
priorité que pour 22% des sondés. 
    Le sondage a été réalisé auprès d'un échantillon 
représentatif de 1.001 personnes âgées de 19 ans et plus 
interrogées par internet les 1er et 2 mars. 
 
 (Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant