Les Français tiennent mieux leurs résolutions financières que la moyenne européenne

le
1
Syda Productions /shutterstock.com
Syda Productions /shutterstock.com

(Relaxnews) - En 2014, 62% des Français n'ont pas failli et ont respecté leurs résolutions prises en matière d'argent en début d'année, rapporte l'observatoire Ipsos/ING Direct mercredi 7 janvier. Ils se révèlent ainsi comme des consommateurs sérieux, plus que la moyenne européenne (54%). 

En 2014, les Européens ont démarré l'année en se promettant d'enrichir leur épargne (40%), de mieux contrôler leurs dépenses (30%) et de réduire leurs dettes personnelles (24%). A l'énoncé, la tâche n'était pas facile, mais 54% des consommateurs européens ont atteint leur objectif.

Un chiffre honorable, bien qu'en deçà des Français (62%). Toutefois, ces derniers ne sont pas les champions des résolutions financières. Les Néerlandais montent sur la première marche du podium (71%). Les Luxembourgeois ont aussi tenu leur promesse (64%), tout comme les Britanniques (63%). 

Pourtant, 2014 n'a pas été facile pour gérer son budget, confient les Français. 50% estiment que la crise a eu des conséquences néfastes sur leurs finances personnelles lors de ces trois derniers mois. 36% des Européens partagent aussi cet avis. Conséquence : les consommateurs coupent dans leurs dépenses. 34% des Français sont plus vigilants quant à leurs dépenses alimentaires et 47% des Européens sont allés moins souvent au restaurant ou au cinéma. 

Cette étude a été réalisée auprès d'un échantillon national représentatif en France, Allemagne, Italie, Espagne, Royaume Uni, Pays Bas, Luxembourg, Belgique, Autriche, Pologne, Roumanie, Turquie, République Tchèque entre le 16 octobre et le 5 novembre 2014.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • faites_c le mercredi 7 jan 2015 à 17:22

    "En 2014, 62% des Français n'ont pas failli et ont respecté leurs résolutions prises en matière d'argent en début d'année, rapporte l'observatoire Ipsos/ING Direct" Ah oui et comment Ipsos/ING Direct ont-ils faits pour vérifier cette affirmation? D'autres part ce sont des objectifs généraux! Personnellement, je n'avais absolument pas prévu ni d'enrichir mon épargne, ni de mieux contrôler mes dépenses et encore moins de réduire des dettes que je n'ai pas!