Les Français souhaitent voir l'Eglise catholique évoluer

le
5
LES FRANÇAIS FAVORABLES À LA PRISE EN COMPTE PAR L'ÉGLISE DES CHANGEMENTS DE SOCIÉTÉ, SELON UN SONDAGE
LES FRANÇAIS FAVORABLES À LA PRISE EN COMPTE PAR L'ÉGLISE DES CHANGEMENTS DE SOCIÉTÉ, SELON UN SONDAGE

PARIS (Reuters) - La majorité des Français estiment que l'Eglise catholique doit modifier ses positions pour tenir compte des changements intervenus dans la société et dans les moeurs, selon un sondage Ifop pour Sud-Ouest dimanche.

La publication de cette étude survient quelques jours après la démission du pape Benoît XVI, une première dans l'histoire de l'Eglise moderne qui constitue un changement majeur dans le fonctionnement de l'institution.

"A l'heure où l'Église catholique est au centre d'une actualité et d'une activité particulièrement intenses, sa position vis-à-vis des enjeux de société liés à l'organisation du culte et à la famille fait l'objet d'une attente considérable de la part de l'opinion", relève l'Ifop.

Neuf français sur dix estiment ainsi que l'Eglise catholique doit tenir compte de la contraception, 83% du mariage des prêtres et 82% du remariage des divorcés. L'ordination des femmes est souhaitée par 79% des Français et l'euthanasie par 77%.

Enfin, une majorité de Français considère que l'Église catholique doit modifier ses positions au sujet de l'avortement (80%) et de l'homosexualité (68%).

Chez les catholiques, l'avortement et l'homosexualité font l'objet d'une moindre demande de changement : ils sont 79% à se prononcer en faveur d'une évolution de la position de l'Église sur l'avortement contre 83% il y a quatre ans.

Concernant l'homosexualité, les catholiques sont désormais 62% à souhaiter une inflexion de l'Eglise à ce sujet contre 69% en 2009.

Le sondage a été réalisé du 27 février au 1er mars en ligne auprès d'un échantillon de 1.556 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Marine Pennetier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le dimanche 3 mar 2013 à 15:24

    Le monde humanitaire ne doit pas, et ne peut exister sans religion…car ce serait l’anarchie et son autodestruction…par contre, il faut craindre les dérives sectaires, aboutissant à la phagocytation des esprits, au profit de quelques « dictateurs « de la FOI…et TOUT le problème est là…dans un juste équilibre des choses , qu’il faut sans cesse préserver !!

  • knbskin le samedi 2 mar 2013 à 18:53

    Impossible, 2445joye ... Lisez en détail la Bible, et vous ne pourrez plus tenir ce discours. C'est conssubstantiel. D'ailleurs, le fonctionnement ACTUEL de la France et des pays occidentaux est très largement inspiré (lois, moeurs, technologie, ...) de la Bible et de la philosophie grecque, dans la vie de tous les jours, et même pour les athées ... qui continuent à raisonner dans des modes de raisonnement "chrétiens".

  • chatnour le samedi 2 mar 2013 à 18:46

    Eh bien mais je crois qu'ils vont avoir de quoi être satisfaits rapidement puisque le Pape émérite va avoir deux paires de chaussures neuves !

  • combiera le samedi 2 mar 2013 à 15:55

    c'est tragico - comiquela religion ne fluctue pas en fonction des enquètes d'opinion, d'une majorités d'athée en plus ......

  • 2445joye le samedi 2 mar 2013 à 15:43

    Et si les religions se contentaient d'enseigner une foi indépendamment de toute morale ?