Les Français se privent de coiffeur, pas de téléphone

le
0
Les ménages ne sont pas les seuls à se serrer la ceinture, les entreprises ont elles aussi réduit leurs dépenses en services pour restaurer leurs marges.

Face à la crise et la baisse du pouvoir d'achat, les Français coupent dans leurs dépenses. Ils vont moins souvent chez le coiffeur ou chez le teinturier (cette catégorie de services a vu sa production en volume baisser de 2 %), ils sont allés moins fréquemment au spectacles ou dans des parcs de loisirs (-2,7 %), et se sont aussi rendus moins souvent au restaurant (-1,2 %). En revanche, ils ont continué à téléphoner et s'abonner à Internet, permettant ainsi aux services d'information et de communication de progresser de 1,5 %.

Au global, il est clair que la baisse du pouvoir d'achat des ménages pèse sur les services qui leurs sont destinés. La demande en services marchands n'a ainsi progressé que de 0,8 % en volume en 2012, soit trois fois moins qu'en 2011 (+2,5 %), selon la dernière note de conjoncture ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant