Les Français retrouvent l'envie d'aller dans les magasins

le
0

Les magasins retrouvent leur place dans le cœur des Français, grâce à des concepts plus modernes et des services multicanaux poussés. Les enseignes sont ainsi récompensées de leurs investissements et de leur réactivité face à l'émergence des pure-players.

Il y a un peu plus d'un an ouvrait dans le centre commercial de Beaugrenelle à Paris, le tout premier magasin Darty entièrement connecté: Wi-Fi, bornes interactives permettant de voir les produits disponibles, vendeurs équipés de tablettes, casiers de retrait permettant de récupérer ses commandes…. Aujourd'hui, ce point de vente parisien est devenu le cinquième magasin du groupe en termes de ventes. Une progression impressionnante, symbole de l'attrait persistant des consommateurs pour les magasins physiques.

En effet, selon la dernière étude PwC sur le e-commerce, les Français qui achètent des produits en ligne délaissent de plus en plus la Toile pour revenir dans les points de vente physiques. Cette tendance avait déjà été esquissée ces dernières semaines par plusieurs études consacrées aux achats de Noël. Mais c'est la première fois qu'une étude portant sur l'ensemble des achats fait ce constat.

La Redoute se met au magasin

Selon PwC, le taux moyen de pénétration des enseignes physiques a progressé cette année, de 3,7%. Hormis la Fnac (très présent sur la Toile), la quasi totalité des enseignes progressent: Carrefour, Leclerc, Decathlon ou encore H & M. Actuellement, plus de 4 Français sur 10 (43 %) préfèrent rechercher et acheter des produits uniquement en magasins. C'est 7 points de plus qu'il y a un an! «Les Français restent très attachés à l'expérience en magasin pour pouvoir toucher le produit et l'obtenir tout de suite. Certains consommateurs reviennent également en magasin après une mauvaise expérience lors d'un achat en ligne» commente Sabine Durand-Hayes, responsable du secteur distribution et biens de consommation chez PwC.

Mais qu'on ne s'y trompe pas. Les magasins ont dû faire un très gros travail de modernisation de leur point de vente pour retrouver cette dynamique. Car le digital reste crucial dans le parcours d'achat, avec des courses qui se préparent de plus en plus en ligne. Les distributeurs se sont adaptés en mettant en place pour les trois quarts d'entre eux une livraison gratuite en magasin (click and collect). 45% proposent le retour en magasin de commandes passées sur la Toile. Enfin, un tiers des distributeurs ont mis en place un service de vérification des stocks magasins.

Cette stratégie multicanal paye: hormis Amazon et CDiscount, 7 acteurs du Top 10 des e-commerçants (en termes de ventes) sont des enseignes physiques (Darty, Fnac, Auchan, Carrefour, Leclerc, Boulanger et Decathlon). Et même la dernière, la Redoute, se met au magasin. L'enseigne nordiste qui ne se vendait que par catalogue et sur Internet est en effet en train d'étendre son concept de «pop-up store» (magasin éphémère) dont les trois premiers ont très bien marché.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant