Les Français retardent leurs réservations d'été

le
1
S'ils sont aussi nombreux que l'année dernière à vouloir partir, 40 % des Français n'avaient encore rien réservé le 15 juin dernier. À cette date, les réservations de nuitées étaient en recul de 6 % par rapport à l'an passé.

La crise économique ne devrait pas empêcher les Français de partir en vacances cet été. Selon une étude du cabinet Protourisme, ils sont 53 % à envisager de partir, un nombre similaire à celui de l'année précédente. «La crise a cependant des conséquences bien réelles en rendant les Français plus attentistes, souligne Didier Arino, directeur de Protourisme.Au 15 juin, 40 % de ceux souhaitant partir cet été n'avaient toujours pas réservé.» Et le phénomène prend de plus en plus d'ampleur. En 2009, lors de la précédente crise économique, ce taux n'était que de 30 %.

Conséquence, les réservations de nuitées dans les hébergements marchands sont en recul de 6 % par rapport à 2011. Et la situation est également difficile sur les voyages. L'association des tour-opérateurs (Ceto) fait ainsi état d'un recul des réservations pour l'activité long-courrier de 6,9 % au 31 mai. Le moyen-courrier résiste mieux, à - 3,6 %, mais ce segment avait beaucoup souffert l'été dernier, en raison du printemps arabe. «L'été n'est pas perdu, mais il va falloir se battre», explique René-Marc Chikli, président du Ceto.

Toujours influencés par ces incertitudes économiques, les Français vont, cet été, encore plus privilégier l'Hexagone que les années précédentes. Selon Protourisme, 73 % des Français anticipent des vacances en France, contre 70 % l'été dernier. En revanche, les touristes étrangers pourraient manquer: leurs réservations de nuitées sont en recul de 8 %, selon Protourisme. «Les touristes des pays émergents sont plus nombreux, mais ne compensent pas le recul des Britanniques, Néerlandais, Espagnols et Italiens», explique Didier Arino. À moins que les réservations de dernières minutes ne viennent, là aussi, remplir les hôtels.

«Les soldes de dernières minutes»

La période est même marquée par «l'hyper dernière minute», qui concerne 20 % des touristes qui réservent moins d'une semaine avant leur départ. Les priorités sont alors le temps qu'il fait et le prix. «Les clients attendent les soldes de dernières minutes», reconnaît René-Marc Chikli. «Entre 2003 et 2009, les prix des campings, villages clubs, locations et résidences de tourisme ont progressé de 7 % par an en moyenne, détaille Didier Arino. L'objectif était de se focaliser sur les clients haut de gamme en augmentant prix et qualité de prestation.» Les techniques d'optimisation tarifaire («yield management») ont été utilisées afin de gérer les stocks. «L'ampleur des baisses de prix, qui peut atteindre 70 %, déroute cependant les touristes aujourd'hui», constate Didier Arino. Et tous les types de clients sont concernés. Pour René-Marc Chikli, «même les Français qui ont le plus de moyens financiers font attention cette année».


Ce phénomène tire à la baisse les marges des professionnels. L'an dernier, les tour-opérateurs étaient même en perte au niveau global. TUI France, Fram, peut-être Thomas Cook: les plans de réductions d'effectifs se multiplient. «C'est la troisième année de crise en quatre ans, déplore René-Marc Chikli. Aujourd'hui, l'offre des professionnels du tourisme doit être adaptée aux nouvelles contraintes budgétaires des clients.»

Le boom de la vente privée de voyages ne se dément pas

Un hôtel 5 étoiles en Crète à - 56 %? L'offre est disponible pendant encore quelques jours sur le site voyageprive.com. Le secteur des ventes privées de voyages est en plein développement actuellement. Le principe est simple: des ventes pendant un temps limité, généralement quelques jours, avec une forte réduction par rapport au prix catalogue.

Voyage privé est le précurseur et le numéro un aujourd'hui. «L'an dernier, Voyage Privé a enregistré 300 millions d'euros de volume d'affaires, ce qui représente une belle performance cinq ans seulement après sa création», explique Pierre Plassard, directeur général France. Le pionnier domine, mais les poursuivants, comme Ventes Privées Voyages, Groupon ou encore Travelchic, sont de plus en plus nombreux.

Le succès de ce nouveau commerce des vacances est fortement lié aux réservations de dernière minute. Plus les voyageurs retardent leur décision et plus les tour-opérateurs sont tentés de recourir à ces sites pour écouler leurs voyages. «Nous avons la capacité d'écouler les stocks des tour-opérateurs, explique Pierre Plassard. En contrepartie nous leur demandons des dates de plus en plus éloignées du départ.» Plus de temps de réflexion et des prix cassés, la recette séduit. L'activité de Voyage Privé est en croissance de 20 à 30 % en France, malgré l'environnement défavorable au tourisme.

«Le développement de ces sites représente une mutation dans le mode de distribution, pas dans le métier de voyagiste, relativise René-Marc Chikli, président du Ceto. Les sites de ventes privées distribuent généralement les produits des tour-opérateurs ou agences de voyage.»

Produits exclusifs

L'activité reste dépendante de la qualité des produits conçus par les acteurs traditionnels de voyages. «Sur Internet, la déception peut venir très vite», précise Frédéric Savoyen, directeur associé de Travelchic, le nouvel acteur de ce secteur. Afin de se différencier de voyageprive.com, ce site en ligne depuis début mai a opté pour son propre catalogue de voyages exclusifs sur lesquels il n'hésite pas à faire de très fortes promotions. «Après huit semaines d'activité, le catalogue représente 35 % de nos ventes, précise Frédéric Savoyen. Le solde venant de nos ventes à prix réduits.»

La recherche de qualité, voire d'exclusivité, permet de mettre le mieux en avant la force du modèle économique: la maîtrise du client. Une vraie plus-value dans un monde où ce dernier est moins fidèle. Il faut en effet être inscrit pour recevoir les offres de ces sites. «Nous disposons de 5,5 millions de membres en France et de plus de 8 millions dans le monde», reconnaît Pierre Plassard. Frédéric Savoyen se félicite pour sa part de compter «déjà 175.000 membres».

LIRE AUSSI:

» Les réservations de vacances tardent sans raison apparente

» Voyagistes: réservations pour l'été en chute de 4,4 %

» La baisse de l'euro pèse sur le pouvoir d'achat des vacanciers

» Espagne: la crise pèse sur le tourisme

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • PurJu.69 le lundi 2 juil 2012 à 07:52

    Affichent Complzt dans la plupart des Villages de Vacances . !!