Les Français restent opposés à la loi El Khomri, même amendée

le
1
    PARIS, 23 mars (Reuters) - Une majorité de Français (58%) 
restent opposés au projet de réforme du Code du travail malgré 
les changements annoncés par le gouvernement, qui a reculé sur 
plusieurs de ses points sensibles, selon un sondage Viavoice 
pour Libération à paraître jeudi. 
    Une personne interrogée sur deux (50%) pense que les 
changements annoncés ne changent pas grand chose et 27% jugent, 
en écho aux reculades dénoncées par l'opposition de droite, 
qu'ils ne vont pas dans le bon sens. 
    Et ils sont 54% à soutenir la mobilisation contre le projet 
de loi qui doit être officiellement présenté jeudi par la 
ministre du Travail Myriam El Khomri en conseil des ministres. 
    Certaines dispositions du projet recueillent pourtant 
l'assentiment d'une majorité de Français : 69% pour le 
référendum interne à l'entreprise en cas de désaccord 
patronat-syndicat, 58% pour permettre aux entreprises 
d'augmenter le temps de travail en cas de besoin. 
    Quarante-huit pour cent jugent en outre que le Code du 
travail est un frein à l'emploi, contre 40% qui pensent le 
contraire. 
    Pour Viavoice, l'opposition majoritaire des Français au 
projet de loi El Khomri s'explique par deux phénomènes majeurs : 
le rejet de la politique économique du gouvernement, 45% des 
personnes envisageant de se mobiliser le feraient contre cette 
politique « dans son ensemble, au-delà du seul projet de loi 
(13%) ; un rejet des mesures visant à faciliter les 
licenciements économiques qui, pour 48% des Français (contre 
40%) ne sont pas de nature à aider l'emploi. 
    Le sondage a été réalisé auprès d'un échantillon 
représentatif de 1.002 personnes de 18 ans et plus interrogées 
en ligne les 16 et 17 mars. 
 
 (Yann Le Guernigou, édité par Sophie Louet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9941825 le mercredi 23 mar 2016 à 20:40

    Les jeunes s'expatrient dans des pays qui ont déjà mis en place un code du travail beaucoup plus contraignant : mais en France ils sont contre = VA COMPRENDRE