Les Français restent les premiers consommateurs de piscines en Europe

le
0

La France dispose du plus imposant parc de piscines privées en Europe, et du deuxième au monde après les Etats-Unis. Après un trou d'air au début d'année 2013, le secteur se reprend.

Les professionnels de la piscine sortent la tête de l'eau. Le secteur s'est félicité d'une reprise de ses ventes de plus de 20% au dernier trimestre 2013, et d'un chiffre d'affaires en croissance de 7,5%. Et les prévisions pour 2014 sont encourageantes. Les entreprises du secteur ont signé davantage de devis (+8%) en fin d'année qu'à la même période l'année précédente. Ces trois derniers mois de 2013 sont une bouffée d'air frais pour le secteur, après un début d'année calamiteux, plombé par la crise économique et la météo.

«Entre mars et juillet 2013, il a énormément plu. Or la météo a toujours un impact direct sur notre carnet de commandes. Le déclencheur d'achat reste une période ensoleillée, explique Philippe Bach, président de la fédération des professionnels de la piscine. Cela dit, nous n'avons pu que constater ces dernières années que notre secteur est aussi très dépendant de la conjoncture». En 2008 et 2009, l'activité du secteur a plongé de 20% et 30%. L'achat d'une piscine hors-sol, dont le coût oscille entre 500 euros et 3000 euros, reste un achat dont on se prive en période de crise...

Piscines équipées

Malgré plusieurs mauvaises années, l'Hexagone reste en possession du parc de piscines privées le plus important au monde, après les États-Unis. La France compte 1,7 million de bassins privés, soit plus du double par rapport au début des années 2000. L'Hexagone, qui bénéficie à la fois d'un climat favorable et d'un pouvoir d'achat conséquent, a commencé à s'équiper tôt, dès les années 70. L'Amérique du Nord, pionnière en la matière, reste cependant loin devant, avec 9 millions de bassins installés. Quant à l'Espagne, qui talonnait la France, elle a vu l'activité de ses professionnels chuter drastiquement avec la crise.

Malgré le taux d'équipement déjà important des Français, les professionnels de la psicine restent optimistes. «L'Hexagone compte 1,7 million de bassins, mais 10 millions de maisons individuelles! On est loin d'avoir expurgé la totalité du marché», relève Philippe Bach. D'autant plus qu'aux grandes piscines des années 70, les Français préfèrent aujourd'hui des modèles plus petits mais équipés d'abris, d'escaliers ou de couverture automatique... Surtout, l'entretien, qui constitue 70% du chiffre d'affaires des professionnels aux Etats-Unis, se limite encore à une fourchette comprise entre 5% et 30% de l'activité des professionnels français. «C'est tout un marché à exploiter et à développer», se réjouit la fédération.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant