Les Français réfractaires au processus d'adhésion de la Turquie à l'UE

le
0

Les conséquences de la crise économique, les tensions croissantes au Proche-Orient et le dernier voyage de Nicolas Sarkozy ont alimenté la chute de l'approbation à l'adhésion turque.

Les Français rejettent massivement la perspective d'une adhésion de la Turquie à l'Europe. Les enquêtes d'opinion réalisées depuis dix ans sur ce sujet indiquent une tendance lourde, qui n'a fait que se renforcer. «Quand on compare les résultats actuels avec ceux de précédentes enquêtes réalisées sur le même sujet, on constate au cours des dix dernières années une crispation croissante de l'opinion française au fur et à mesure que les négociations progressent», explique Jérôme Fourquet de l'Institut Ifop, qui vient de conduire une enquête pour le magazine Valeurs actuelles, où les sondés rejettent le projet d'une adhésion à 83 %. En 2003, 54 % des sondés étaient hostiles à l'entrée de la Turquie. En septembre 2005, à la veille de l'ouverture des négociations officielles ent...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant