Les Français réduisent encore leurs placements en titres financiers

le
2

(NEWSManagers.com) -

Les Français

n'ont pas encore retrouvé de l'appétit pour les placements financiers.

Depuis 2007, les placements en titres des Français ont effet baissé

année après année et l'exercice 2014 ne fait pas exception puisque les

ménages ont de nouveau réduit leurs versements sur les placements en

titres financiers (actions, obligations, placements collectifs), selon

une étude de l'Autorité des marchés financiers ( AMF) réalisée à partir de données publiées par la Banque de France.

Ainsi, les flux de placements des ménages se sont globalement établis à

74 milliards d'euros en 2014, après 76 milliards en 2013, 87 milliards

en 2012 et 96 milliards en 2011.

Les versements les plus

importants ont été effectués en assurance vie et en épargne retraite (50

milliards) et en dépôts bancaires (27 milliards), c'est-à-dire

essentiellement en épargne logement et... en comptes à vue.

Parallèlement, les flux d'épargne vers les titres financiers ont été

négatifs (-3 milliards), en particulier vers les obligations (-11

milliards) et les placements collectifs (- 9 milliards).

Autre

constat : les titres financiers risqués restent délaissés depuis 2007.

En dehors des flux vers les actions non cotées, qui sont régulièrement

positifs (+11 milliards en 2014), les flux vers les autres titres

financiers ont été négatifs chaque année depuis 2007, à l'exception de

2011. Ainsi, depuis 2007, les placements nets cumulés en actions non

cotées ont représenté 118 milliards d'euros, alors qu'ils ont été

négatifs de 76 milliards pour les autres titres financiers (actions

cotées, obligations, placements collectifs). Sur la même période, les

flux d'épargne cumulés ont représenté 424 milliards d'euros vers

l'assurance vie et 313 milliards vers les dépôts bancaires.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5707335 le mardi 23 juin 2015 à 17:31

    ça décote!

  • quoa le mardi 23 juin 2015 à 17:16

    grace aux taxes