Les Français privilégient le dialogue au rythme des réformes-sondage

le
0

PARIS, 29 octobre (Reuters) - Plus d'un Français sur deux (57%) souhaite laisser du temps au dialogue social d'ici l'élection présidentielle de 2017, quitte à ralentir le rythme des réformes, selon un sondage Odoxa pour MCI, Le Parisien-Aujourd'hui-en-France et France Info publié jeudi. A l'inverse, ils sont 42% à souhaiter une accélération du rythme des réformes en France, quitte à laisser moins de temps au dialogue social. Ils étaient 57% il y a un an, selon Odoxa qui pointe une inversion de tendance. Soixante-dix pour cent des personnes interrogées disent faire davantage confiance à la négociation entre les syndicats et le patronat pour mener des réformes économiques et sociales efficaces en termes d'emploi. Ils ne sont que 27% à faire plus confiance à l'Etat et au Parlement pour y parvenir. Interrogés sur les conflits sociaux récents, notamment à Air France, 83% des Français estiment qu'ils sont le signe d'un dialogue social qui se dégrade en France. Seize pour cent estiment à l'inverse qu'il s'agit de cas isolés qui ne sont pas représentatifs de l'évolution du dialogue social. L'enquête a été réalisée sur internet les 22 et 23 octobre auprès d'un échantillon de 1.000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. (Marine Pennetier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant