Les Français prévoient de dépenser plus et mieux à Noël

le
0

VIDÉO - Un regain d'optimisme souffle sur le Vieux Continent, selon l'étude annuelle du cabinet Deloitte. Après s'être serré la ceinture en 2014, les Français semblent prêts à plus gâter leurs proches. Les enfants restent privilégiés dans les cadeaux de Noël.

C'est l'embellie dont tous les commerçants rêvent! Les Français prévoient de dépenser plus à Noël. Selon l'étude annuelle du cabinet Deloitte, les achats devraient atteindre cette année 577 euros par foyer, en très légère progression (+0,23 %). Certes, ce n'est pas une augmentation fulgurante mais il s'agit toutefois d'une inflexion: l'an passé, les Français envisageaient de diminuer de 4,5 % leur budget de Noël. C'était la plus forte baisse depuis quatre ans.

Alors que les Portugais (-5,55 %), les Grecs (-8,6 %), les Sud-Africains (-10 %) et les Russes (-7 %) prévoient de se serrer la ceinture, les Français entendent donc bien en profiter. De même que la plupart de leurs voisins d'Europe du nord, à l'image des Danois qui devraient être les plus dépensiers (617 euros, + 5 %). «Les Français restent très attachés à Noël qui est l'occasion de faire plaisir et de se faire plaisir», explique Stéphane Rimbeuf, associé responsable du consumer business chez Deloitte.

Cette inflexion de tendance s'explique par un «regain d'optimisme» à l'égard du contexte économique après une période d'incertitude. Il concerne l'ensemble du Vieux Continent. «Pour la première fois depuis 2009, plus d'un pays sur trois parie sur la croissance pour l'année prochaine», note l'étude. Cet espoir devrait se traduire par une augmentation plus marquée dans le futur que dans la consommation actuelle.

Comme les années précédentes, les Français devraient continuer à privilégier les cadeaux pour les enfants (50 % de leur budget). Ils devraient par ailleurs offrir - et choisir pour eux - chocolats et livres, qui restent les cadeaux les plus offerts aux adultes, suivis des produits de beauté et du parfum. «Face à la crise, on note cette envie de bien-être et de se faire plaisir», constate l'associé de chez Deloitte. L'argent reste néanmoins en tête du palmarès des cadeaux les plus offerts.

Mais les Français pourraient opter cette année pour des cadeaux plus qualitatifs (+10 % à 42 euros en moyenne) et un peu moins nombreux (8,3 cadeaux en moyenne, contre 9 l'an passé). «Cela s'explique par la volonté des consommateurs d'acheter des cadeaux utiles et durables», ajoute Stéphane Rimbeuf.

Ils continuent toutefois de guetter les promotions et les prix bas. «Pendant plusieurs années, ils ont adopté des comportements malins, stratèges. Ils restent sensibles à ce paramètre. Du coup, ils sont encore plus nombreux que par le passé à prévoir de dépenser majoritairement leur budget en promos», souligne Stéphane Rimbeuf. Ce qui les incite cette année à anticiper davantage leurs achats, dès le mois de novembre.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant