Les Français prêts à payer plus cher leurs demis de bière

le
0
Si les volumes d'achat diminuent, l'Hexagone est devenu le marché le plus haut de gamme en Europe.

Le marché français de la bière a connu un mauvais millésime 2012. Les brasseurs ont fait les frais d'une mauvaise météo ainsi que de l'érosion continue de la consommation de bière depuis trente ans. Les volumes ont ainsi reculé de 2 % l'an passé, selon le cabinet Gira Conseil. Et les perspectives pour 2013 ne sont pas réjouissantes. L'augmentation en début d'année des droits d'accise, qui a renchéri les prix de 13 % et entraîné d'importants stockages des distributeurs fin 2012, risque de pénaliser le secteur. De même que l'aggravation du contexte économique et la perte de pouvoir d'achat des ménages. Il n'empêche, les brasseurs français ont néanmoins des raisons de se réjouir. La France peut, en effet, se targuer d'avoir le marché de la bière le plus haut de gamme d'Europe! Pour la première fois, il s'est vendu l'an passé davantage de bières premium que de «clas...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant