Les Français prêts à élire une femme maire, mais pas chez eux

le
0

INTERVIEW - Selon François Kraus, directeur d'études au département opinion de l'Ifop, si les femmes politiques bénéficient encore d'un a priori positif par rapport aux hommes, la différence entre les deux tend à s'estomper.

LE FIGARO. - Une étude menée par l'Ifop à propos des femmes et des élections municipales montre que 70% des personnes interrogées souhaitent voir plus de femmes devenir maire. Pourtant seulement 54% le veulent pour leur propre commune. Comment expliquer cette différence?

François KRAUS. - Les résultats de l'enquête montrent qu'il y a une aspiration à la féminisation du corps politique, mais de manière un peu abstraite. Dès que l'on entre dans le concret, cette aspiration se heurte à d'autres critères de proximité ou de satisfaction. Si, dans l'imaginaire, la femme incarne encore un élément de modernisation, on ne veut pas forcément changer de maire pour autant, surtout si l'on en est satisfait. ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant