Les Français prennent soin de leurs maisons

le
2
Malgré la crise, le logement reste le poste de dépense prioritaire des Français, devant l'épargne et les loisirs, d'après un sondage Ifop.

Être bien chez soi, c'est primordial. C'est la conclusion d'une étude de l'Ifop pour la Fédération des magasins de bricolage et de l'aménagement de la maison (FMB). Les personnes interrogées déclarent que leur logement reste leur poste de dépense prioritaire (32% des dépenses), devant les voyages (24%) et l'épargne (23%). Plus de sept Français sur dix prévoient de faire des travaux dans les deux prochaines années pour améliorer leur logement, alors que 83% déclarent en avoir déjà fait depuis deux ans.

«Cette légère baisse s'explique sans doute par le resserrement des budgets, du fait de la contraction du pouvoir d'achat, mais également par une incertitude plus grande face à l'avenir en période de crise», analyse Frédéric Sambourg, président de la FMB. Signe toutefois encourageant, malgré la tension sur leur pouvoir d'achat, moins d'un Français sur cinq déclare avoir annulé un projet de bricolage.

Le «faire soi-même» est de plus en plus priviligié

Pour faire baisser la facture, le «faire soi-même» est une solution de plus en plus priviligiée. «La moitié des personnes interrogées estiment que la personne en charge des travaux dans leur logement est un "bricoleur expérimenté", un chiffre en hausse par rapport au 31% observés l'an dernier dans une étude Ifop pour Castorama», souligne la FMB. Les plus expérimentés sont les Français de plus de 50 ans, vivant majoritairement en maison et qui dépensent le plus.

Le poste de dépense le plus important est la décoration (32%), devant le jardin (16%) et le rangement (13%). Mais les travaux d'isolation sont les plus prévus, dans un souci de mieux respecter l'environnement, mais surtout de réaliser des économies.

Pour répondre à ces attentes, les enseignes de bricolage disent multiplier les offres économiques à l'achat ou à l'usage. Elles veulent aussi accompagner davantage les bricoleurs les moins expérimentés, en fournissant des conseils en magasin et sur leurs sites Internet. Un canal de vente que Leroy Merlin, Mr Bricolage et autres Bricorama ont pour le moment très peu exploité.

LIRE AUSSI:

» Travail dominical: pour le PDG de Bricorama, «il y a urgence»

» Bricomarché fait peau neuve pour rebondir

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M572438 le lundi 29 oct 2012 à 18:02

    Je n'aurais pas dit mieux que "M2941863". Je fais souvent "moi-même" car mieux fait que les soi-disant "pro" !

  • M2941863 le lundi 29 oct 2012 à 11:38

    Le "faire soi-même" est devenu une obligation afin d'éviter les malfaçons des soi-disants "professionnels" qui n'ont rien à faire d'un travail bien fait du moment qu'ils facturent très cher leur travail mal fait.