Les Français préfèrent toujours les magasins pour faire leur shopping

le
0
Tyler Olson/shutterstock.com
Tyler Olson/shutterstock.com

(Relaxnews) - A l'heure du Web 2.0 et de la croissance insolente de l'e-commerce, les magasins restent un canal privilégié par les consommateurs français pour leurs courses. D'après une vaste étude menée dans onze pays à travers le monde par PwC, et publiée jeudi 6 décembre, 82% favorisent les adresses physiques pour leurs achats alimentaires, 73% pour l'ameublement ou encore 60% pour le prêt à porter.

Internet n'a pas encore conquis tous les internautes en matière d'achat en ligne. Le magasin incarne le canal idéal pour chercher et faire ses courses alimentaires pour 82% de consommateurs français. Seuls 9% considèrent le Web comme l'endroit idéal.

Mais tous les rayons ne font pas jeu égal dans cet arbitrage. Les livres et la musique semblent ainsi plus agréables à acheter sur internet (48%) qu'en magasin (34%). Et, fait marquant, même le prêt à porter, pourtant fer de lance du e-commerce, s'achète plus facilement dans une adresse physique (60%) que sur la toile (23%).

Contrairement aux idées reçues, les réseaux sociaux ne sont pas encore des canaux de distribution majeurs. Les consommateurs (49%), de tous les pays interrogés, sont surtout incités à se rendre sur la page d'une marque lorsqu'il y a des offres spéciales ou des promotions. Aujourd'hui, les trois-quarts des utilisateurs ne procèdent à aucun achat sur ces plateformes.

Autre information balayée par cette étude : les achats en ligne ne se réalisent pas en priorité sur les tablettes. L'ordinateur reste encore le moyen de prédilection (97% contre 28% pour les tablettes).

Cette enquête a été réalisée auprès de 11.000 cyber-acheteurs, sondés à travers onze pays (Canada, Etats-Unis, Brésil, Royaume-Uni), France, Suisse, Pays-Bas, Allemagne, Turquie, Russie, Chine et Hong Kong), en juillet août 2012.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant