Les Français pourront se loger plus grand en 2013

le
6
INFOGRAPHIE - Selon le baromètre du pouvoir d'achat immobilier publié par Empruntis et MeilleursAgents, les ménages français pourront se payer 4 à 8 mètres carrés supplémentaires cette année selon la ville où ils se trouvent.

Bonne nouvelle pour les acheteurs d'immobilier: ils devraient pouvoir se payer des logements sensiblement plus grands cette année, quelle que soit la ville où ils se trouvent. Selon le baromètre 2013 du pouvoir d'achat immobilier des Français publié aujourd'hui par le courtier en crédit Empruntis et le réseau MeilleursAgents, les ménages pourront s'offrir 4 à 8 m² supplémentaires cette année.

Pour obtenir ce résultat, l'enquête s'appuie sur le revenu disponible dans chaque ville selon l'INSEE et évalue la surface qu'un ménage moyen peut s'offrir en tenant comptant des taux d'intérêt et des prix moyens au mètre carré pratiqués dans les dix principales villes françaises. En 2013, c'est à Strasbourg que l'on peut s'offrir la plus belle surface: 72 m², exactement le double de ce à quoi peut prétendre un ménage parisien (36 m²).

Les années se suivent et ne se ressemblent pas

L'an dernier, la première édition de ce baromètre avait donné des résultats diamétralement opposés puisque en dehors de Marseille où le pouvoir d'achat immobilier était resté stable, toutes les autres villes cédaient entre 1 et 4 m². Désormais, la donne a bien changé: entre prix orientés à la baisse (hormis Paris et Lyon) et taux d'intérêts historiquement bas, les acheteurs peuvent prétendre en moyenne à 12,5% de surface supplémentaire.

Étonnamment, ce sont les Lyonnais dont le pouvoir d'achat progressera le moins (+7,1%), les Parisiens étant dans la moyenne (12,5%) tandis que les Lillois et les Marseillais sont les mieux lotis (+14,6%).

A la lecture de cette enquête, certains peuvent être surpris. En effet, c'est la progression sensible du revenu des ménages qui selon ce baromètre expliquerait une partie du gain de pouvoir d'achat immobilier. Les ménages auraient des revenus en hausse de 2% en France avec une pointe à 4% pour la capitale. Pas sûr que les habitants de ces villes partagent tous cette perception.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • hugo83 le mardi 29 jan 2013 à 14:38

    @ 57912062 En effet, le rachat d'une plus grande surface est une possibilité ou alors la location en attendant une baisse significative du marché. Dans les 2 cas il faut savoir flairer les bons coups, voir changer de secteur

  • 57912062 le vendredi 18 jan 2013 à 23:08

    hugo83: si tu es vendeur, je suppose que tu es acheteur pour une plus grande surface, alors fais ton calcul et tu verras que si les prix baissent, le bien que tu voudras acheter sera proportionnellement moins chère et puis de toute façon ce ne sont pas les vendeurs qui fixent les échelles de prix mais bien les agents. De toute façon les régions, en grande partie financés par les taxes de mutations sur les biens immobiliers, ne vont pas tarder à réagir...

  • 57912062 le vendredi 18 jan 2013 à 23:04

    callamos, c'est juste la façon de présenter le sujet, ca revient au même: avoir plus de m2 pour le même prix ou avoir le même nombre de m2 pour moins chère...

  • supersum le jeudi 17 jan 2013 à 18:33

    La plupart des proprio vendeur préfèrent attendre plutôt que baisser et ils ont bien raison ils seront gagnant, en plus ca leur permet de passer leur baraque en RP et éviter de payer la taxe

  • hugo83 le jeudi 17 jan 2013 à 17:17

    non non en tant que vendeur je contre la baisse du prix au m²

  • callamos le jeudi 17 jan 2013 à 14:24

    2013 sera la baisse du prix de l'immobilier. Avoir 4 à 8 M² de plus ce n'est pas ce que le futur propriétaire souhaite. Ce qu'il veut c'est une baisse du M²...