Les Français pour le maintien de l'impôt sur la fortune

le
0

Les Français souhaitent en majorité conserver l'impôt de solidarité sur la fortune, même si de nombreux citoyens pensent que son impact sur l'économie française est nul, voire négatif. Détails.

Les Français attachés à l'impôt sur la fortune

Selon un récent sondage réalisé par Odoxa-LinXea, les Français tiennent à l'impôt de solidarité sur la fortune : 72 % des personnes interrogées se prononcent contre la suppression de l'ISF, prônée par de nombreuses personnalités politiques. En détail, 42 % sont pour le maintien de cet impôt dans ses modalités actuelles, et 30 % souhaiteraient le voir renforcé (par l'augmentation du taux d'imposition ou l'abaissement de son seuil d'application).

Un impôt qui provoque la fuite des riches à l'étranger

Même si la majorité des sondés ne souhaite pas voir l'ISF supprimé, 24 % seulement estiment que l'impact de cet impôt sur l'économie française est positif. Pour 37 %, il n'a aucun impact, et pour 30 %, il a un impact négatif, en provoquant la fuite des plus aisés et des entrepreneurs à l'étranger, notamment. 82 % pensent que de toute façon, les personnes très riches parviennent à s'y soustraire.

Une goutte d'eau dans les recettes de l'État

Malgré les 57 % de personnes interrogées qui pensent que cet impôt est utile, car il rapporte des sommes importantes à l'État, l'ISF ne représente en réalité qu'une très faible part des recettes fiscales du pays (5,2 milliards d'euros en 2014, selon les derniers chiffres de l'OFCE), loin derrière les droits de succession (10,3 milliards d'euros en 2014) et la taxe foncière des ménages (18,7 milliards d'euros).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant