Les Français pour imposer plus de foyers, moins les entreprises

le
2
LES FRANÇAIS POUR IMPOSER PLUS DE FOYERS, MOINS LES ENTREPRISES, ET UN IMPÔT À LA SOURCE
LES FRANÇAIS POUR IMPOSER PLUS DE FOYERS, MOINS LES ENTREPRISES, ET UN IMPÔT À LA SOURCE

PARIS (Reuters) - Augmenter le nombre de personnes payant l'impôt sur le revenu, réduire la fiscalité des entreprises et prélever l'impôt à la source sont les mesures les plus souhaitées par les Français, selon un sondage BVA-Aviva publié mercredi sur le site internet du quotidien Les Echos.

Elles recueillent respectivement 66%, 64% et 63% d'avis favorables, devant la modification de la CSG pour la rendre progressive (56%). A l'inverse, la fusion de l'impôt sur le revenu et de la CSG recueille une minorité d'avis favorables (45%), tout comme la baisse ou la suppression d'avantages fiscaux (34%), l'individualisation de l'impôt (33%) et la hausse de la TVA pour financer une baisse des charges sociales (29%).

Le gouvernement n'a pas précisé ses projets pour la "remise à plat" de la fiscalité, annoncée par surprise par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, et qui s'ouvrira l'an prochain.

Selon ce sondage, les Français souhaitent qu'elle débouche sur plus de justice (48%), une simplification (45%), une plus grande compétitivité des entreprises (44%) et une baisse des impôts (41%).

Une partie du patronat français a dit ses attentes, notamment que ce débat débouche sur une trajectoire pluriannuelle de baisse des prélèvements.

Le sondage a été réalisé les 12 et 13 décembre auprès d'un échantillon de 971 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • brinon1 le jeudi 19 déc 2013 à 00:26

    LA France EST LE SEUL PAYS EUROPEEN où 50% de la population est exonéré de l'impôt sur le revenu du foyer fiscal, ce n'est pas seulement une anomalie économique, c'est aussi un déni de démocratie dans le pays qui se targue d'être égalitariste à tous crins. Le revenu de ces 50% n'est pas et de loin le plus bas en Europe, aucune justification donc à cette exonération sans autre fondement que le clientélisme quel que soit son bord.

  • nayara10 le mercredi 18 déc 2013 à 23:38

    Des Malades ...Ceux qui doivent payer ,c'est ceux qui n'ont pas voté et qui ne voterons jamais PS.Puis les grandes familles Françaises qui doivent avoir hônte de leur position par rapport au émigrés rentiers...Des Malades ,je vous dis ...