Les Français ont souscrit moins de crédits en 2010

le
0
Un repli qui s'explique par la baisse des souscriptions de cartes et qui va se poursuivre au cours des six prochains mois.

Les Français restent prudents. L'an dernier, moins d'un ménage sur deux détenait un crédit (49,5 %, contre 50,8 % en 2009), selon le dernier rapport de l'Observatoire des crédits aux ménages. Un niveau inconnu depuis 1995. En 2010, les ménages ont moins eu recours aux crédits à la consommation (30,1 % des Français en ont un) pour financer leurs achats. «Les crédits pour financer les loisirs, moins prioritaires en période de crise ont reculé. Les ménages ont été plus responsables et plus attentifs», constate Michel Mouillart, professeur d'économie. Résultat, les Français se sont surtout endettés pour acheter une voiture ou financer l'équipement de leur logement.

En revanche, plus de 30 % des ménages ont un crédit immobilier et la part des nouveaux accédants à la propriété a été l'une des plus élevées depuis dix ans (23 %). Les acquéreurs ont profité de conditions de crédit attractives (taux d'intérêts et durée).

Les ménages sont un peu plus confiants dans leur capacité à rembourser leur crédit. Une majorité (54,7 %) estime pouvoir faire face à ses dépenses sans se serrer la ceinture. Pourtant, ils n'ont pas l'intention de s'endetter davantage. Selon l'étude de l'observatoire, 4,8 % seulement des personnes interrogées disent envisager de souscrire un crédit immobilier cette année (contre 5,6 % il y a un an).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant