Les Français ont puisé dans leur livret A en septembre

le
0

Les retraits ont été supérieurs aux dépôts sur le livret A en septembre pour la première fois depuis novembre 2011, la décollecte atteignant 1,56 milliard d'euros.

Les épargnants se sont détournés du livret A depuis la baisse de sa rémunération en août. En raison de la faiblesse de l'inflation, elle avait été ramenée de 1,75% à 1,25%. En septembre, les retraits ont même dépassé les dépôts et la décollecte du mois atteint 1,56 milliard d'euros. Le placement n'avait pas connu un tel désaveu depuis novembre 2011.

Les épargnants avaient déjà réagi à la baisse du taux d'intérêt en août, la collecte s'était établie à un très modeste 50 millions d'euros. Sur les neuf premiers mois de l'année, la collecte nette s'établit désormais à 14,01 milliards d'euros, soit moins que sur la même période de l'année précédente (15,71 milliards). Le livret A avait attiré des dizaines de milliards d'euros entre les derniers mois de 2012 et début 2013 en raison de l'augmentation de son plafond, une des promesses de François Hollande.

Pas d'arbitrage en faveur de l'assurance-vie

La décollecte s'explique essentiellement par un mouvement de fond: après des mois de crise, et une augmentation de la pression fiscale, les Français ont relâché leurs efforts d'épargne pour favoriser la consommation. Le déblocage de l'épargne salariale a pu les inciter dans ce sens.

La faiblesse du livret A ne profite pas en effet aux placements long terme. Au mois d'août, les épargnants n'avaient ainsi que très modestement abondé leurs contrats d'assurance-vie. Les chiffres de septembre sont attendus.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant