Les Français ont consacré 4300 euros à leur voiture l'an dernier

le
1

Le budget consacré à l'automobile atteint 11% des dépenses totales des ménages. Il s'affaiblit depuis 2007: les Français se serrent la ceinture car le coût des différents postes de dépenses augmente.

Les Français réfléchissent à deux fois avant de se rendre à la pompe ou au garage. C'est ce que révèle une étude de l'Insee publiée ce mardi. D'après cette dernière, en 2013, les ménages ont consacré 11% de leur budget à des dépenses liées à l'automobile, soit le niveau le plus bas observé depuis 1975. Ils ont déboursé au total 124 milliards d'euros ou 4300 euros par ménage l'an dernier.

Les automobilistes se serrent la ceinture depuis plusieurs années puisqu'entre 2007 et 2013, ce budget a diminué de 2,1% par an en moyenne. S'ils freinent leurs dépenses, c'est parce que le prix de tous les postes de consommation liés à la voiture sont en hausse. A commencer par les carburants. Avec 37,8 milliards d'euros déboursés à la pompe en 2013, essence et gazole sont redevenus les premiers postes de dépense dans le budget des automobilistes depuis le milieu des années 1970 (31% du budget). «Les prix des carburants augmentent à un rythme soutenu depuis 2002, en lien avec la hausse du prix du pétrole sur les marchés internationaux», explique l'Insee.

Résultat: les Français limitent leur consommation (-1,8% par an entre 2007 et 2013). «Ils s'adaptent de deux façons: d'une part, en s'équipant de véhicules plus économes, bénéficiant ainsi des progrès technologiques, et d'autre part, en modifiant leurs comportements: conduite plus souple, moindre utilisation de leur véhicule, notamment par un recours plus important aux transports en commun, etc», souligne l'étude.

Les Français se rendent moins souvent au garage

Autre point noir dans le budget auto: l'entretien (27% du budget). Faire réparer sa voiture coûte de plus en plus cher. Depuis 2007, la part du budget automobile dévolue à cette tâche a progressé de 3% par an. «Cette hausse s'explique par la spécialisation accrue de la main-d'oeuvre et la complexité des réparations liée à l'électronique embarquée», estime l'Insee. Les Français se sont donc moins rendus au garage depuis six ans (-2,8%). Mais ils y ont quand même déboursé 33 milliards d'euros l'an dernier. L'achat d'une voiture, neuve ou d'occasion, n'est également plus prioritaire. Très longtemps premier poste de dépense automobile, les achats de voitures diminuent de 3,1% par an depuis 2007.

L'assurance est aussi un poids lourd à supporter: en 2013, 5,6% du budget automobile des ménages y était dédié, soit 7 milliards d'euros. Le coût de l'assurance dans le budget progresse de 3% par an depuis 2007. Enfin, toutes les autres dépenses liées à l'automobile (parkings, péages, cours de conduite, stages de récupération de points...) progressent en volume et en prix sur la période 2007-2013.

Ces hausses de prix expliquent que le montant total des dépenses liées à l'automobile dans le budget des Français soit en hausse de 2,5% par an entre 2007 et 2013. «Le prix des dépenses augmente deux fois et demie plus vite que celui de l'ensemble de la dépense de consommation», constate l'Insee.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • salaf67 le mardi 14 oct 2014 à 14:58

    Et pour ceraions 4300 euros de plus en facutre EDF pour recharger la chariote électriquebonjour l'environement.