Les Français ne veulent pas de Sarkozy en 2017, sauf à droite-CSA

le
0

PARIS, 20 septembre (Reuters) - Plus de six Français sur dix ne souhaitent pas que Nicolas Sarkozy soit candidat à l'élection présidentielle de 2017 mais les sympathisants de l'UMP, à rebours de la tendance, le plébiscitent, selon un sondage CSA pour BFM TV publié samedi. Le clivage entre l'ensemble de l'opinion et les personnes qui se disent proches de la droite ou du centre-droit est fort au lendemain de l'officialisation de la candidature de Nicolas Sarkozy à la présidence de l'UMP. Selon l'enquête CSA, 61% des Français désapprouvent sa décision, alors que 39% s'y disent plutôt favorables. De même, 63% des personnes interrogées disent ne pas souhaiter que Nicolas Sarkozy se lance à la reconquête de l'Elysée, alors que 37% disent le vouloir. Les résultats sont très différents au sein de sa famille politique, signe que l'ancien président pourrait sortir grand vainqueur de l'élection prévue à l'UMP le 29 novembre, puis à la primaire présidentielle de 2016. Pas moins de 89% des personnes interrogées qui se disent proches de l'UMP approuvent sa candidature à la tête du parti et 86% disent souhaiter qu'il soit leur candidat en 2017. Son retour est également bien accueilli par les sympathisants de l'UDI, qui se disent à 55% favorables à sa candidature pour l'UMP et presque un sur deux (46%) à souhaiter le voir briguer la présidence de la République. Le sondage a été réalisé en ligne les 19 et 20 septembre auprès d'un échantillon de 1.011 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas. (Gregory Blachier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant