Les Français ne se sont jamais aussi peu endettés

le
18

Pour la première fois depuis 25 ans, seuls 47,2% des ménages détenaient un crédit en 2013 selon le dernier rapport de l'Observatoire des crédits aux ménages. Avec la crise, les Français ont surtout réduit leurs dépenses de consommation.

Le nombre de Français endettés a atteint un niveau historiquement faible l'an dernier, selon le dernier rapport de l'Observatoire des crédits aux ménages*. En 2013, seuls 47,6% détenaient un crédit (27,5 millions de ménages), soit 1% de moins qu'en 2012, qui était déjà une année en fort recul. Après cinq années consécutives de baisse (52,8% détenaient un prêt en 2008), la part de ménages endettés tombe ainsi à un niveau inédit depuis 1989, date de la création de l'observatoire.

Avec la crise, les ménages ont surtout réduit leurs dépenses de consommation. Seuls 26,6% d'entre eux détenaient un crédit à la consommation (27,6% en 2012). Il s'agit là aussi du taux le plus bas depuis 25 ans! «Les ménages ont abandonné tout ou partie de leurs projets», explique le professeur d'économie Michel Mouillart, auteur de l'étude. Ils ont ainsi souscrit moins de crédit auto (-3,6% depuis 2009, soit entre 900.000 et 950.000 crédits auto en moins). Désormais très prudents, la majorité des ménages (93,6%) s'endette pour financer des dépenses d'équipement souvent indispensables (travaux d'amélioration des logements, voiture, électroménager).

La loi Lagarde, qui depuis 2010 encadre le crédit à la consommation et notamment le crédit renouvelable, continue également à produire des effets. Seuls 5,4% des ménages possédaient des cartes de magasins contre 9,6% en 2008. Le nombre de prêts accordés sur les lieux de vente a lui aussi fondu (5,9% en 2013, contre 7,2% en 2008).

2014 s'annonce pour l'heure sous de meilleurs auspices

Compte tenu du ralentissement du marché immobilier, seuls 31% des ménages remboursaient un emprunt immobilier l'an dernier (31,4% en 2012). «La baisse des taux de crédit et l'allongement des durées d'emprunt ont sans doute évité que le marché ne se détériore davantage», estime Michel Mouillart. Profitant de conditions de crédit historiquement favorables, les Français ont souvent emprunté des montants plus importants pour devenir propriétaires.

Toutefois, 2014 s'annonce pour l'heure sous de meilleurs auspices. Un peu plus confiants dans l'avenir, les ménages prévoient d'avoir davantage recours au crédit cette année. Dans le détail, 4,5% envisagent de souscrire un prêt immobilier au cours des six prochains mois (+0,4% par rapport à fin 2012) et 3,9% de souscrire un crédit à la consommation (+0,4%). Mais cette timide amélioration ne permettra pas de retrouver les niveaux d'il y a six ou sept ans. D'autant que la crise est toujours prégnante. Et «les ménages semblent avoir modifié leur pratique du recours au crédit à la consommation, contraints il est vrai par les nouvelles réglementations», note l'étude.

* L'étude a été réalisée en novembre 2013 par courrier auprès de 9878 ménages.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • juillia3 le mercredi 19 fév 2014 à 10:28

    les credits cumulé avec la crise qui est loin d etre terminée quoi qu en disent les politiques, reste trop élevé, de plus les banques obligent un apport important que les jeunes ne possedent pas !!! il y a des efforts a faire au niveau des banques !!! ils en ont les moyens mais pas la volonté

  • pelochon le mercredi 5 fév 2014 à 11:55

    @mark92 : allez vivre en espagne ou aux US après on en reparle OK ?

  • rodde12 le mercredi 5 fév 2014 à 10:01

    Le bon sens des Français les pousse à prévoir les coups à venir. Ils savent que l'état va les tondre. Ils n'ont aucun moyen pour s'opposer à une administration toute puissante et à des partis politiques qui ne rêvent que de diriger cette administration et s'y faire des c..lles en or.

  • M1945416 le mercredi 5 fév 2014 à 10:00

    M861,vous avez raison, vous êtes entrain de faire ce que font 115000 français par an: se tailler pour trouver une meilleur qualité de vie . quand je vois comment nos politiques gèrent le pays depuis 30 ans c'est une honte, dans le privé ces gens là seraient viré sur le champs , mais vu leurs nombres de profiteurs , c'est eux qui font le président

  • VegaM le mercredi 5 fév 2014 à 09:58

    La phrase du titre ne veut juste rien dire! le niveau de français de nos journalistes est juste lamentables

  • supersum le mercredi 5 fév 2014 à 09:31

    La France s'endette de 4640 euros de plus chaque seconde, soit 12 milliards de plus tous les mois en 2013, et près de 174 milliards par an. La dette publique de la France atteint 4923 milliards (dont 1833 milliards pour l'Etat et 3090 mds hors bilan), soit 89,1% du PIB et l'équivalent de 26 300 euros pour 65 350 000 habitants au 1er janvier 2012. Le déficit budgétaire de 2012 a été de 87,2 milliards d'euros

  • supersum le mercredi 5 fév 2014 à 09:30

    Economisez, l'état dépense pour vous, Devinez qui va rembourser ? ; http://www.planetoscope.com/comptes-publics/315-compteur-de-la-dette-publique-de-la-france.html

  • remimar3 le mercredi 5 fév 2014 à 08:59

    L'état devrait prendre exemple sur les français. Bel exemple de bons sens populaires que nos dirigeants, élevés et protégés dans leur confortable bulle, ont perdu de vue.

  • lenip le mercredi 5 fév 2014 à 05:48

    plus d impots = moins de pouvoir d achat = moins de consommation = + de faillite d entreprises = plus de chomeurs !!! quand nos C...... de dirigeants auront compris cela ils auront tout compris mais ca fait 30 ans que ca dure et je ne pense pas qu avec le PS que ca va changer !!! eux c est un impot ou une taxe nouvel par jour c est tout ce qu ils savent faire !!!!! merci a tous ceux qui les ont mis au pouvoir !!!!!

  • calippe3 le mardi 4 fév 2014 à 23:43

    Ils ont tellement la hantise de nouveaux impôts ou prélèvements divers qu'ils ne prendront pas de risque avec des achats importants et ce n'est pas comme ça que le chômage va diminuer