Les Français ne croient plus au collectif

le
0
Les liens au sein de l'entreprise se détériorent, révèle une étude Ipsos pour KPMG et le Conseil Economique Social et Environnemental, de même que ceux entre les communautés. La défiance envers les élites se creuse.

À l'occasion d'un colloque sur le «Vivre ensemble», une étude Ipsos pour KPMG et le Conseil Economique Social et Environnemental, dresse un portrait contrasté de l'état des relations sociales en France.

Dans les sphères intimes, tout semble aller pour le mieux. Les Français plébiscitent la qualité des liens au sein des familles (82%), entre les générations (71%), entre les hommes et les femmes (86 %). Au delà du cocon de l'intimité, les relations sont jugées plus sévèrement. Elles seraient notamment plus crispées entre les personnes d'origines ethniques différentes et entre communautés religieuses. 51% des sondés les qualifient de mauvaises.

Près d'un Français sur deux (46%) considère également que les relations au sein de l'entreprise se détériorent depuis 10 ans. «La confiance existe en bas, à l'échelle des petits cercles d'appartenance, la famille, les amis, les voisins. Elle baisse dès que l'on passe au niveau de l'entreprise, des communautés, des

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant