Les Français ne croient pas à un retour du déficit à 3% fin 2013

le
3
UNE MAJORITÉ DE FRANÇAIS NE CROIENT PAS À UN RETOUR DU DÉFICIT À 3% FIN 2013
UNE MAJORITÉ DE FRANÇAIS NE CROIENT PAS À UN RETOUR DU DÉFICIT À 3% FIN 2013

PARIS (Reuters) - Près de huit Français sur dix ne croient pas à un retour du déficit public à 3% du PIB fin 2013 et une large majorité ne souhaite pas que l'Etat fasse davantage d'économies, selon un sondage Ifop pour Acteurs publics diffusé mardi.

Les économistes doutent eux aussi que l'objectif gouvernemental sera atteint, en raison du ralentissement économique. Treize économistes interrogés par Reuters attendent ainsi en moyenne un déficit à 3,5% à la fin de l'année prochaine.

Le gouvernement prévoit un déficit à 4,5% du PIB fin 2012.

Selon l'Ifop, 55% des sondés estiment que le 3% ne sera probablement pas atteint fin 2013 et 23% qu'il ne sera certainement pas atteint. Au contraire, 14% pensent qu'il sera probablement atteint et 1% qu'il le sera certainement.

Interrogées sur l'effort de 10 milliards d'euros sur les dépenses de l'Etat prévu l'an prochain, 64% des personnes sondées sont d'accord avec la phrase "cet effort est satisfaisant, il est difficile de faire davantage sans détériorer la qualité des services publics et ralentir l'économie".

Au contraire, 36% sont d'accord avec la phrase "cet effort n'est pas satisfaisant, il faut aller beaucoup plus loin pour parvenir à l'objectif de 3%".

Les ministères de la Défense, des Affaires étrangères, de l'Economie et des Finances, et de la Culture et de la Communication sont le plus souvent cités comme ceux devant réaliser le plus d'économies.

Le sondage a été effectué du 17 au 22 octobre auprès d'un échantillon de 995 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Jean-Baptiste Vey, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le mardi 30 oct 2012 à 18:38

    Et après -3% sera toujours un déficit à ajouter aux actuels. Donc de +en+ intenable d'année en année. Rien n'est résolu. L'euphorie étatique n'est que de l'enfumage.

  • baljo le mardi 30 oct 2012 à 18:34

    polémique inutile, il suffira de voir les chiffres à échéance.

  • M1531771 le mardi 30 oct 2012 à 18:22

    Les Français sont semble t'il plus lucide que nos politiques, hélas !

Partenaires Taux