Les Français n'ont presque plus d'actions en direct

le
20
La place de l'assurance-vie dans les patrimoines a doublé en 15 ans. » Les Français continuent de bouder l'assurance-vie

Les Français ont radicalement changé leur façon d'épargner au cours de ces quinze dernières années. Les crises boursières à répétition (trois entre 2000 et 2012) ont détourné les épargnants des placements les plus risqués. Résultat, les actions et les obligations détenues en direct occupent désormais une place marginale dans le patrimoine des ménages. Elles ne pèsent plus que 2 % contre 4 % en 1995, selon IODS (Insead OEE Data Services), un cabinet qui analyse l'épargne financière des Européens. «Les épargnants ont été échaudés par les différentes crises boursières et il n'y a plus d'opérations de privatisations», explique Didier Davydoff, directeur général d'IODS. L'augmentation des dividendes, qui ont été multipliés par 2,6 entre 1995 et 2012, n'a pas réussi à fidéliser les actionnaires.

Pour les mêmes raisons, les épargnants ont aussi délaissé les OPCVM (actions, obligations). Leur poids dans les patrimoines a carrément été divisé par deux, passant de 15 % en 1995 à seulement 7 % aujourd'hui. L'épargne bancaire, autrement dit les livrets, les comptes à terme et les dépôts, s'en sortent mieux (- 10 % depuis 1995). Au fil des ans, l'assurance-vie est devenue prépondérante dans le patrimoine financier des ménages: son poids a doublé entre 1995 et 2012, pour atteindre fin septembre 40 % du patrimoine (contre 21 % en 1996). Fait plus surprenant, la part des actions non cotées a elle aussi doublé dans les portefeuilles, passant de 8 % à 15 %. «Notamment parce que davantage de personnes créent une entreprise», explique Didier Davydoff.

Un rendement de 3,9 % par an depuis 1995

L'épargne financière (hors immobilier) a rapporté 3,9 % net de frais de gestion en moyenne par an entre 1996 et fin septembre 2012. Et 2,6 % à 2,7 % après impôt, soit bien plus que l'inflation (1,6 %) selon IODS. «Ce qui est honorable», souligne Georges Pauget, président d'IODS. Mais, sur une période plus courte, la performance est nettement moins florissante: entre début 2000 et aujourd'hui, les placements financiers n'ont rapporté que 2,6 % par an en moyenne (soit environ 1,90 % après impôt) alors que l'inflation atteignait à 1,8 %.

Traditionnellement, plus fourmis que cigales, les Français ont toujours un bas de laine important (le taux d'épargne avoisine 16 % des revenus). Anticipant des baisses de revenus et des hausses d'impôts, les épargnants devraient rester prudents. Les Français consacrent une partie de plus en plus faible de leurs revenus aux placements financiers. «Les liquidités sont moins abondantes car les ménages ont moins de plus-values immobilières à réinvestir et parce que leurs revenus baissent», souligne Didier Davydoff.

LIRE AUSSI:

» Les Français continuent de bouder l'assurance-vie

» Comment intervenir en Bourse malgré le matraquage fiscal

» Les investisseurs recherchent du rendement désespérément

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lolin le lundi 29 oct 2012 à 14:11

    Bof, je joue pas toutes les possibilités de la bourse, je me contente seulement d'avoir quelques valeurs et prendre des PV quand ça se présente. Merci quand même. Au fait c'est du même style que la VAD? (que je ne pratique pas non plus.)et puis il faut être balèze en bourse, ce que je ne suis pas. Cordialement

  • frk987 le lundi 29 oct 2012 à 11:12

    Ben lolin, que faites vous sur boursorama si vous ne connaissez par le short : jouer la baisse.

  • lolin le lundi 29 oct 2012 à 09:37

    Ca veut dire quoi "schorter" SVP? Merci

  • aglardae le lundi 29 oct 2012 à 08:58

    pourquoi toujours annoncer le rendement d'une action par rapport à son cours de la veille ce qui en période de baisse des cours laisse croire que les actionnaires se gavent et pas en fonction du prix payé par l'investisseur ce qui fait souvent tomber le rendement à un très faible taux ?

  • cmike1 le dimanche 28 oct 2012 à 21:13

    shortez et vous gagnerez ! faut plus acheter , faut shorter c'est tout ! faites comme eux , shortez !

  • M362321 le dimanche 28 oct 2012 à 18:47

    Achetez US ou GB !!

  • M3335165 le dimanche 28 oct 2012 à 18:27

    Entre Sarkosy avec la suppression de l'avoir fiscal et les augmentations à répétition de la CSG, plus la suppression du seuil de cession et maintenant avec Hollande et la taxe à 0,20% plus la confirmation de la hausse par Hollande de la CSG décrétée par Sarko avant son départ et .....sans doute les nouvelles hausses de CSG à venir....les actions sont-elles encore interressantes...je pense oui mais de façon marginale seulement

  • jlagran5 le dimanche 28 oct 2012 à 16:33

    avec le ministre chirurgien capillaire ils en auront plus dans un an

  • M1822030 le dimanche 28 oct 2012 à 16:18

    Disons que les Français qui ont des actions en France dont les dividendes taxé å 30%,Mais peut être dans les banques Européennes ou les dividendes sont taxé å å seulement 15%.C'est déjà plus encouragent

  • supersum le dimanche 28 oct 2012 à 11:33

    Il ne faut pas s'étonner que flam*by veulent désormais s'attaquer aux assurances vies avec une taxation nouvelle particulière