Les Français n'ont plus le c?ur à acheter de la pierre

le
16
Malgré des taux d'emprunt bas et un coup de frein sur les prix, les acquéreurs potentiels continuent à différer leur achat. » Nouvelle chute sensible des ventes de logements neufs

Ils pensent que c'est un bon moment pour acheter mais se refusent à franchir le pas. A en croire l'indice du moral immobilier Logic-Immo/TNS Sofres, les Français sont paradoxaux. Ils sont 51 % à penser que la période est propice aux projets immobiliers (seulement 15 % d'avis défavorables), le meilleur score depuis janvier 2011, mais ne bougent pas quand il s'agit de passer à l'acte. Ils sont d'ailleurs 58 % à estimer que les taux d'intérêt sont attractifs contre seulement 24 % en début d'année.

Mais c'est surtout la mauvaise perception du climat économique qui pousse les acheteurs potentiels à attendre: 72 % des personnes interrogées prévoient une dégradation du niveau de vie général dans les six prochains mois. Une situation qui selon eux doit déboucher sur une baisse des prix plus perceptible. Ils sont désormais 51 % à penser que les maisons et appartements seront moins chers dans les six prochains mois et 37 % à estimer qu'ils resteront stables (contre 45 % et 36 % en début d'année). Il est donc urgent d'attendre.

Pour cette enquête d'octobre les habitants d'Ile-de-France ont été interrogés de façon spécifique. Ils ne sont pas si différents du reste de la population. Il sont légèrement plus optimistes puisque seuls 68 % d'entre eux (contre 72 %) pensent que le niveau de vie futur va se dégrader. Côté prix, leur attente de baisse est un peu moins marquée: 46 % estiment qu'elle viendra tandis que 16 % pensent qu'ils augmenteront encore.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fran4065 le jeudi 29 nov 2012 à 13:25

    Encore une analyse conjoncturelle qui occulte l'impact des nouvelles règles d'imposition des plus values: il faut depuis février 2012 avoir 30 ans de détentionpour être éxonéré, avec un calcul de la taxe qui ne tient plus compte de l'érosion monétaire... un vrai racket! Pas étonnant que les vendeurs se retirent!

  • nicoem78 le jeudi 29 nov 2012 à 10:06

    @raph73 : l'immobilier est un marché cyclique, ça baisse puis ça monte. sont pas cons les vendeurs...

  • raph73 le mardi 27 nov 2012 à 19:26

    bose-100% d accord avec vous. et 4%, c est bien payé.

  • Bose le mardi 27 nov 2012 à 18:56

    vu la fiscalité sur les revenus du capital,les risques d'impayés,les frais de remise en état, les frais de copropriété,etc... Il faut un taux de rentabilité de 7 à 8% minimum.Vu les prix de l'immobilier, se n'est plus possible actuellement, le taux sont à 3 à 4 %.Trop de risques.

  • raph73 le mardi 27 nov 2012 à 18:37

    M2941863: tous les vendeurs n'ont pas le privilège d attendre la saint glinglin que les prix remontent. si la tendance est durablement a la baisse, ils devraient plutot se depecher de vendre. la situation eco' va s'aggraver encore, et meme si les taux sont au plus bas, si les menages n'ont pas assez de fric pour acheter, les prix baisseront.

  • M2941863 le mardi 27 nov 2012 à 17:52

    Le leurre fonctionne bien... Ne vous y trompez pas, les vendeurs ne vendront pas et attendront ils ne sont pas pressés puisque ils sont proprio. Les endroits qui baisseront seront ceux ou les français ne veulent pas se mélanger à la populasse... Pour les endroits résidentiels le marché est toujours bien présent à la hausse, dans mon secteur rien qu'en 2011 +12% ... donc...

  • mfouche2 le mardi 27 nov 2012 à 17:41

    On les comprend , les prix vont subir un gadin historique , il est urgent d'attendre . les taux d'intérêt des crédits sont un leurre commercial , et de plus ils ne remonteront pas de sitôt et pas beaucoup

  • raph73 le mardi 27 nov 2012 à 17:36

    l immobilier est un marche cyclique, ca va degringoler

  • Influ le mardi 27 nov 2012 à 16:43

    inflation ET augmentation des salaires donc, comme dans les années 70 quoi

  • Influ le mardi 27 nov 2012 à 16:42

    Quand un bien vaut 2 fois le prix d'il y a 10 ans après avoir pris 10 ans de vétusté, et après que les secondos accédants aient tout rafflés et contribués à la hausse grâce à leur plus-value, il est juste normal que cela s'arrête un jour, sauf s'il y a inflation en parallèle