Les Français mécontents des débuts de François Hollande

le
5
LES FRANÇAIS MÉCONTENTS DES DÉBUTS DE FRANÇOIS HOLLANDE, SELON BVA
LES FRANÇAIS MÉCONTENTS DES DÉBUTS DE FRANÇOIS HOLLANDE, SELON BVA

PARIS (Reuters) - Cinquante-neuf pour cent des Français se disent plutôt mécontents des débuts de François Hollande en tant que président de la République contre 34% en mai, selon un sondage BVA pour le Parisien-Aujourd'hui en France publié dimanche.

Quatre mois après son arrivée à l'Elysée, le chef de l'Etat socialiste doit s'exprimer ce dimanche soir lors du journal de 20 heures de TF1 dans un climat d'inquiétude économique.

Selon le sondage BVA, une majorité de Français (55%) estiment que le gouvernement ne va pas assez loin dans le domaine des réformes et 57% considèrent en outre qu'il ne répartit pas équitablement les efforts demandés entre tous les Français.

Ils sont 38% à estimer que l'exécutif actuel fera moins bien que le précédent, pourtant très impopulaire, souligne BVA. A titre de comparaison, en mai dernier, les Français étaient 41% à penser que le tandem Hollande-Ayrault ferait mieux que le duo Sarkozy-Fillon.

Cinquante-huit pour cent des personnes interrogées estiment par ailleurs que le gouvernement respecte les engagements pris lors de la campagne électorale, soit 4 points de plus que Nicolas Sarkozy et 10 de plus que Jacques Chirac à la même période.

Cette enquête a été réalisée par internet les 6 et 7 septembre auprès d'un échantillon de 1.034 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Marine Pennetier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Philos_1 le dimanche 9 sept 2012 à 10:48

    Quand on voit l'état économique du pays et l'ambition des réformes (livret A, 6 c essence, emplois jeune, etc..), le nombre de mécontent est relativement faible, le général de Gaulle avait tout compris : "les français sont des veaux", et n'ont que ce qu'ils méritent, un veau qui les gouverne.

  • chatnour le dimanche 9 sept 2012 à 10:17

    il faut que "ça pète" et je veux croire que la prochaine révolution ne sera pas un "1789 bis" et qu'elle ne viendra pas du côté qu'on pourrait penser ! Ah, comment ne pas se prendre à rêver de voir sous peu toute cette clique islamo-bobo-écolo-coco se balancer au bout d'une corde ou la tête dans la sciure !

  • janaliz le dimanche 9 sept 2012 à 10:14

    Enfermé dans un carcan idéologique. Ce n'était sûrement pas l'homme de la situation. Mais gare à nous les dégâts vont être terribles. Je n'ose même pas parlé de ses ministres. L'attelage, un char où chacun tire à hue et à dia. Sans compter son entourage.

  • M8637171 le dimanche 9 sept 2012 à 10:00

    Personnellement, je pense qu'il tient ses promesses mais je souhaite que ce gouvernement ne tienne pas ses promesses électorales car leur application accélérerait le déclin industriel, économique et moral de la France.Les question posées par les sondeurs ne sont pas claires et ne permettent pas les conclusions que donnent les journalistes.

  • knbskin le dimanche 9 sept 2012 à 09:57

    Les gens commencent à se rendre compte que les "chantiers" lancés ne règlent pas leurs problèmes de tous les jours. Il s'agit essentiellement de "discours sur la méthode", les seules décisions concrètes étant les augmentations d'impôts. Le tout donne une impression d'impuissance et de voolonté de ne rien faire.