Les Français mangent trop de sel «caché»

le
0
L'Agence pour la sécurité alimentaire réclame des mesures pour réduire la teneur en sel dans certains aliments.

Les mots sont mesurés mais l'alerte est sérieuse: dans un avis qu'elle doit rendre publique ce vendredi, l'Anses (Agence pour la sécurité alimentaire) réclame de nouvelles réductions de la teneur en sel des aliments. Du sel qui se faufile dans les charcuteries, les plats préparés, les soupes, le pain, le fromage... Et qui se cache littéralement là ou personne ne penserait le trouver: dans les viennoiseries, les céréales du petit déjeuner ou encore les gâteaux.

L'enjeu sanitaire est très important. Désormais, les études montrant que l'excès de sel est un facteur de risque dans l'hypertension artérielle, les maladies cardio-vasculaires mais aussi le cancer de l'estomac sont nombreuses et concordantes. «On sait également qu'en trop grande quantité, il favorise la perte des minéraux. Pour le calcium, par exemple, c'est un problème dans les cas ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant