Les Français, grands adeptes des petites annonces en ligne

le
0
L'achat sur ces sites est particulièrement développé chez les personnes de 25 à 34 ans (93%), les cadres et professions intermédiaires (91%) et les habitants des communes rurales (89%). shutterstock/Paul Matthew Photography/shutterstock.com
L'achat sur ces sites est particulièrement développé chez les personnes de 25 à 34 ans (93%), les cadres et professions intermédiaires (91%) et les habitants des communes rurales (89%). shutterstock/Paul Matthew Photography/shutterstock.com

(AFP) - Les consommateurs français sont devenus très majoritairement adeptes des sites de petites annonces, 84% d'entre eux y ayant déjà effectué un achat et 65% y ayant déjà vendu quelque chose, indique jeudi une étude Ifop-Payplug.

L'achat sur ces sites est particulièrement développé chez les personnes de 25 à 34 ans (93%), les cadres et professions intermédiaires (91%) et les habitants des communes rurales (89%).

Le site d'origine scandinave Leboncoin.fr est particulièrement plébiscité par les Français pour ce type d'opération, puisque 60% d'entre eux y ont déjà réalisé des achats, dont 40% à plusieurs reprises.

L'américain eBay (filiale de Google) arrive en deuxième position (52% des consommateurs y ont déjà acheté quelque chose, et 37% à plusieurs reprises). Viennent ensuite PriceMinister, les sites de marchands indépendants et les autres sites d'annonces comme ParuVendu.

La pratique de la revente d'objets, particulièrement active à Noël, se généralise également le reste de l'année, avec deux Français sur trois (65%) déclarant s'y être déjà adonné.

Près de 6 Français sur dix (58%) déclarent ainsi revendre régulièrement sur internet des objets dont ils n'ont plus besoin, 27% des achats qu'ils regrettent, 18% des cadeaux qui ne leur conviennent pas et 17% des biens achetés dans le but précis de les revendre.

En moyenne, les bénéfices mensuels de ces ventes réalisées sur les sites de petites annonces en ligne s'élèvent à 61 euros, dont 21% qui affirment qu'elles leur rapportent "plus de 100 euros".

Cet engouement pour les achats/ventes par petites annonces devrait se poursuivre selon les auteurs de l'étude car 78% des sondés déclarent qu'ils auront encore à l'avenir des objets ou des services à proposer via ces sites.

Quelques freins à cette pratique demeurent cependant comme les craintes autour de la question du paiement (35%) tandis que 12% des Français se plaignent encore de la complexité des démarches liées aux ventes ou achats sur ces sites.

Cette étude a été réalisée en ligne du 12 au 14 mars auprès d'un échantillon représentatif de 1.009 personnes.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant