Les Français friands de bons plans pour consommer

le
0

Malgré un pouvoir d'achat en berne, les consommateurs ne veulent pas renoncer à se faire plaisir. Ils traquent donc les promotions sous toutes leurs formes pour optimiser leurs dépenses.

Acheter, c'est bien mais acheter moins cher, c'est mieux. C'est le credo de plus en plus de Français, frustrés par un pouvoir d'achat limité et des prix jugés trop élevés. Selon une étude réalisée par LH2 Opinion pour le site de réductions en ligne Poulpeo.com, 93% des consommateurs considèrent que les produits hors réduction sont vendus trop cher. «Les Français n'ont pas de visibilité sur l'avenir. Ils se posent beaucoup de questions sur leur capacité à dépenser, tout en gardant l'envie d'acheter», explique Olivier David, directeur général de Poulpeo.com.

La solution? Les bons plans. Promotions, bons de réduction, périodes de soldes, programmes de fidélité, ventes privées... Tous les moyens sont bons pour optimiser au maximum ses achats. La baisse du pouvoir d'achat a rendu les Français prévoyants: 71% d'entre eux sont prêts à reporter un achat pour attendre une période de promotion. «Il n'est pas toujours possible de reporter, nuance Olivier David. Certains achats relèvent de la nécessité, les achats 'plaisir' sont importants aussi pour garder un équilibre. L'essentiel est de payer le produit au prix que l'on estime être le bon pour soi.»

Internet a simplifié l'accès aux bons plans

Et pour cause. Dégoter une promotion ne fait pas seulement plaisir à son banquier, c'est une source de satisfaction pour le consommateur. «Quelqu'un qui a goûté à la promotion aura du mal à y renoncer, souligne Olivier David. L'impact positif de la réduction va au-delà des considérations financières.» Au contraire, un achat hors réduction provoque la déception chez 83% des consommateurs lorsque ceux-ci s'aperçoivent après coup qu'ils auraient pu payer le produit moins cher.

Les nouvelles technologies exacerbent ce sentiment, en simplifiant l'accès aux bons plans et la comparaison entre les différents vendeurs. «Aujourd'hui, le consommateur s'oriente en fonction des promotions. S'il avait l'habitude ou l'intention d'acheter chez un marchand mais qu'il trouve le produit qu'il veut en promotion ailleurs, il n'hésitera pas à changer ses plans.» Notamment en ce qui concerne les vêtements et accessoires, produits dont les réductions intéressent le plus (41%) les consommateurs, devant l'électroménager (39%) et les produits high-tech (38%).

Les Français seraient-ils alors devenus radins? Pas du tout, puisque l'étude révèle également que la meilleure occasion de dépenser plus que prévu est le cadeau pour un proche. En promotion?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant