Les Français favorables à la dématérialisation des factures papier

le
0

Selon une étude, les Français sont majoritairement pour le passage aux factures dématérialisées. C'est aussi aux entreprises de jouer le jeu.

La guerre à la paperasse est déclarée. A l'heure de l'internet roi, les factures d'electricité, d'abonnements internet, de rappel des impôts continuent à déferler dans les boîtes aux lettres. Et exigent une grande quantité de papier et d'argent. Selon un sondage IPSOS pour le cabinet BearingPoint, les Français sont globalement prêts à adopter les documents dématérialisés: moins d'un français sur dix se dit totalement opposé à la dématérialisation. Selon celle-ci, 86% des sondés pensent qu'il est plus pratique de dématérialiser pour consulter ces informations hors du domicile. Ils sont aussi 85% à estimer qu'il s'agit, tout comme le tri, d'un geste écologique et 84% à favoriser le gain de place que représentent les factures en ligne.

Les Français sont familiarisés avec l'usage d'Internet pour la consultation de comptes bancaires (93%), l'achat de produits en lignes (79%) ou encore la déclaration de revenus (71%).

»» À lire: Impôts: coup d'envoi de la déclaration des revenus 2015

Environ 9 Français sur 10 (88%) sont déjà passés au numérique pour au moins une de leurs factures. Selon l'étude Ipsos-BearingPoint, les factures de gaz et d'eau sont, quant à elles, très peu dématérialisées. Seuls 43% des sondés ont demandé à ne plus recevoir de factures de gaz imprimés pour 29% concernant les factures d'eau. Hervé Bouguignat, directeur de développement chez BearingPoint, explique qu'«il est possible de passer des factures énergétiques papier aux dématérialisées et inversement sans coût, simplement pour tester».

Les entreprises doivent jouer le jeu

Certaines entreprises ont déjà fait du dématérialisé un standard. Free ou Orange, par exemple, envoient déjà par défaut les factures et autres informations par Internet. C'est au consommateur de faire des démarches pour recevoir des factures papier. Preuve d'abnégation écologiste? Pas sûr. Selon le Parisien, les associations de consommateurs dénoncent surtout un moyen de faire d'importantes économies pour ces entreprises: plus de frais d'envoi ni de coûts d'impression...

Selon elles, les clients risqueraient d'être moins vigilants sur leurs dépenses si celles-ci étaient uniquement en ligne. Ces associations précisent aussi que les usagers se retrouvent alors à devoir imprimer leurs factures ou à trouver un moyen de les stocker...

»» À lire: Il trouve une facture de téléphone de 77.686 euros à son retour de vacances

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant