Les Français favorables à la concurrence dans le rail

le
0
Deux tiers des Français pensent que l'ouverture à la concurrence du marché ferroviaire est une bonne chose, selon une étude commandée au CSA. La SNCF bénéficie toutefois d'un solide crédit auprès de l'opinion.

Les concurrents de la SNCF, réunis dans l'association française du rail (Afra) ont voulu en avoir le c½ur net : les Français sont-ils prêts à voir arriver de nouveaux entrants sur les rails français ? D'après l'étude commandée au CSA et réalisée en octobre dernier, plus des deux tiers d'entre eux (70%) pensent que l'ouverture à la concurrence du marché ferroviaire est une bonne chose. Mais seulement un Français sur deux (49%) a déjà entendu parler de la libéralisation du chemin de fer français.

Rien d'étonnant à cela. Même si la SNCF a perdu son monopole du transport de marchandises depuis 2006 et celui des voyageurs sur les lignes internationales depuis décembre 2009, les usagers n'ont pas encore vu de nouveaux logos débouler sur les lignes de chemins de fer. En effet, le premier nouvel opérateur à essuyer les plâtres sera Thello, l'entreprise conjointe créée par Veolia Transdev et Trenitalia dont la première ligne qui reliera de nuit Paris à Venise

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant