Les Français épargnent-ils moins avec la crise ?

le
0

La crise économique touche la France et l'Europe depuis 2008. Mais quelle est la conséquence de cette crise sur l'épargne des Français ? Le point sur le taux d'épargne national.

Un taux d'épargne fort

La France est un pays réputé pour sa capacité d'épargne. Si la crise économique et financière est sensible depuis 2008, elle n'a en rien perturbé cette tendance économe. Au contraire, puisque le taux d'épargne dans l'hexagone a atteint 15,8 % au deuxième trimestre 2013, alors que le quatrième trimestre 2012 voyait déjà un taux à 15,5 % : un niveau plus élevé que la moyenne enregistrée durant la période couvrant 2000 à 2007, selon les chiffres de l'Insee.

Ce taux d'épargne fort s'explique notamment par le recours plus tardif des Français au crédit à la consommation et à la volonté de se constituer une épargne de précaution.

Le Livret A, valeur sûre

Livret d'épargne réglementé par l'État, le Livret A est une solution d'épargne rassurante très appréciée des Français. La collecte nette depuis 2008 n'a pas chuté, bien au contraire. Elle a d'ailleurs atteint un montant record début 2013, alors que le plafond de dépôt a été augmenté par le gouvernement.

Immobilier et assurance vie

Les deux tiers du patrimoine des ménages français sont placés dans les biens immobiliers, ce qui représente la somme de 11 600 milliards d'euros. Un choix prudent, là encore, qui se pense sur le long terme.

L'assurance vie est un autre pôle essentiel de l'épargne française. Dotée d'une fiscalité avantageuse, en particulier pour la succession, elle attire plus encore depuis la récente baisse du taux de rémunération du Livret A à 1,25 %.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant