Les Français divisés sur le "front républicain" aux régionales

le
1
LES FRANÇAIS DIVISÉS SUR LE "FRONT RÉPUBLICAIN" AUX RÉGIONALES
LES FRANÇAIS DIVISÉS SUR LE "FRONT RÉPUBLICAIN" AUX RÉGIONALES

PARIS (Reuters) - Le "front républicain", qui consiste à se désister au second tour en cas de triangulaire avec le Front national afin de battre le parti de Marine Le Pen, divise les Français à quatre jours des élections régionales, selon un sondage ELABE pour BFM TV publié mercredi.

Près d'un Français sur deux (49%) souhaite que le Parti socialiste se retire du second tour et appelle au "front républicain" contre le FN dans les régions où il arriverait en troisième position derrière le Front national et les listes de droite. Ils sont 50% à exprimer un avis opposé.

De la même manière, 46% souhaitent que le parti de Nicolas Sarkozy et ses alliés se retirent s'ils arrivent en troisième position dans certaines régions. Cinquante-trois pour cent se disent opposés à cette perspective.

Plus généralement, 51% des Français estiment que LR a plus de valeurs communes avec le FN qu'avec le PS, contre 48% partageant l'avis inverse.

Le sondage a été réalisé les 1er et 2 décembre sur internet auprès d'un échantillon de 1.003 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas.

(Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3866838 le mercredi 2 déc 2015 à 19:28

    Un front qui n'a rien de républicain.