Les Français, des Européens gourmands d'aliments et de transports

le
0
La consommation des Français en transports est la plus haute par rapport à la moyenne européenne. Doin Oakenhelm/shutterstock.com
La consommation des Français en transports est la plus haute par rapport à la moyenne européenne. Doin Oakenhelm/shutterstock.com

(Relaxnews) - La consommation des ménages français dépasse de 14% la moyenne européenne, rapporte une étude de l'Insee mardi 25 novembre. Les Français ont faim de produits alimentaires et de transports. 

Les Français consomment 14% de plus que la moyenne européenne et s'affichent dans le peloton de tête des gros consommateurs de l'Union. Le Luxembourg (38%), l'Allemagne (23%), l'Autriche (20%), la Suède (17%), la Finlande (16%) font mieux. Toutefois, les priorités dans les achats ne se positionnent pas sur les mêmes postes de dépenses. La culture et les traditions de chacun répartissent les besoins prioritaires. 

Et à ce jeu, les Français confirment leurs statuts de défenseurs de l'alimentation. Le volume de consommation par habitant est supérieur de 16% à la moyenne européenne pour ce poste. Un niveau qui n'a rien de semblable avec les chiffres de ses voisins : +11% pour l'Espagne, +7% pour l'Italie, +3% pour l'Allemagne. L'insee précise que "la consommation de poissons, lait, fromage et oeufs et aussi de viande est particulièrement élevée dans notre pays". Un Français achète par exemple 2,5 fois plus de poisson qu'un Allemand. Aussi, il engloutit un tiers de plus de lait et de fromage qu'un Européen moyen. Toutefois, la consommation de fruits, de légumes et de pommes de terre par habitant reste dans la moyenne de l'Union. 

Les transports, droit devant

Aussi, les Français se démarquent par leur forte consommation de transports. Il s'agit du poste le plus élevé au-dessus de la moyenne européenne, soit +26%. Ces dépenses comprennent les achats d'automobiles, premier poste du budget. A ce niveau, les Français se montrent aussi gourmands que leurs voisins allemands et britanniques. Cela dit, ils ne choisissent pas les mêmes véhicules. Les voitures diesel et celle à essence de petites cylindrées ont la cote. Outre-Rhin, les automobilistes préfèrent les grosses cylindrées à essence.  

Enfin, la consommation tricolore en Europe par l'ampleur des dépenses en matière de logement, qu'il s'agisse de factures d'eau, d'énergie ou de travaux domestiques. Le niveau est à 17% supérieur à la moyenne européenne.

Un poste de dépense auquel s'ajoutent les frais de santé et de loisirs. Mais, sur ce point, les Français se distinguent de leurs voisins européens par la prise en charge de la collectivité. La part de celle-ci se situe à 90% pour l'éducation, contre 88% dans l'UE, à 77% pour la santé contre 75% dans l'UE et à 22% pour les loisirs et la culture contre 17% dans l'UE.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant