Les Français dépenseront 639¤ pour fêter Noël en 2012

le
4
Dmitriy Shironosov/shutterstock.com
Dmitriy Shironosov/shutterstock.com

(Relaxnews) - Malgré la crise, les Français ne manqueront pas de célébrer Noël et la nouvelle année en augmentant légèrement leur budget, de l'ordre de 0,7%, pour s'établir à 639¤, selon l'étude annuelle du cabinet Deloitte, publiée jeudi 8 novembre. La priorité ira aux cadeaux.

A l'occasion des fêtes de fin d'année, les Français réviseront leur budget cadeau à la hausse, de 1,2%, pour offrir 378¤ de présents. La fête des papilles ne sera pas en reste, avec un caddie estimé à 197¤, soit une augmentation de 0,6% comparée à 2011.

Noël, coûte que coûte

Même si 41% craignent une baisse de leur pouvoir d'achat en 2013, Noël reste un moment privilégié que les consommateurs comptent bien célébrer. Visiblement, il suffirait d'être malin pour ne pas faire l'impasse sur la féérie des fêtes sans vider son portefeuille. La quasi-totalité (91%) des Français optera en effet pour des cadeaux utiles et la même proportion (90%) veillera au prix de leurs achats. D'ailleurs, ces mêmes consommateurs n'hésiteront pas à plébisciter les promotions, pour faciliter le bouclage du budget.

C'est aussi une question d'organisation : 78% définiront un budget précis, quand ils n'étaient que 51% à le faire en 2008, date du début de la crise économique et financière.

Cependant, certaines limites se feront sentir, notamment au niveau des cadeaux onéreux, comme les tablettes tactiles. 19% espèrent recevoir ce cadeau, mais seuls 4% de consommateurs comptent en offrir une (contre 9% en 2011).

Des livres, du chocolat et du parfum dans la hotte du Père Noël

Produit s'adaptant certainement le mieux à tous les budgets grâce à sa large fourchette de prix, le livre sera le cadeau le plus offert en 2012. Il n'était que dixième au sein de ce palmarès l'année dernière.

Pour faire leurs emplettes, les Français combineront les différents canaux de distribution : les magasins (67%), les hypermarchés (42%) et les chaînes spécialisées (35%).

Cette vaste enquête a été menée dans 18 pays de l'Europe de l'Ouest, dont la France. 1.768 consommateurs français ont été interrogés au cours des seconde et troisième semaines de septembre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JUFRABRE le jeudi 8 nov 2012 à 12:18

    Du grand n'importe quoi !! Un article inutile avec des chiffres qui ne veulent rien dire car sans aucune référence précise. Passons à autre chose...

  • supersum le jeudi 8 nov 2012 à 11:32

    Dans leurs rèves

  • cresus57 le jeudi 8 nov 2012 à 10:00

    Encore un sondage débile présenté de manière idiote :"les Français dépenseront tant" : ah bon, c'est sûr et certain, inscrit dans le marbre, pas le choix ?"les Français dépenseront 639 €" : quelle précision ! ça laisse pantois."en augmentant légèrement leur budget, de l'ordre de 0,7%" Effectivement 0,7 % c'est léger. Quand on a un peu de jugeotte et d'esprit critique on dit que 0,7 % c'est non significatif.

  • jml505 le jeudi 8 nov 2012 à 07:04

    Oui moi pour le plateau de fromages je prend du fromage de Hollande en forte baisse cette année......