Les Français dépenseront 234¤ pendant les soldes d'hiver

le
3
MitarArt/shutterstock.com
MitarArt/shutterstock.com

(Relaxnews) - Les dépenses durant les soldes d'hiver, qui démarrent officiellement ce mercredi 9 janvier, devraient être plus importantes qu'en 2012. D'après l'observatoire BVA pour Aviva et Les Echos, les consommateurs consacreront 234¤, contre 221¤ l'année dernière.

En cette période de crise, les soldes d'hiver, qui se déroulent durant cinq semaines, s'affirment plus que jamais comme une période privilégiée pour faire de bonnes affaires. Une opinion que partagent 67% de Français, soit sept points de plus par rapport au même sondage de janvier 2012.

Si la moyenne du budget envisagé s'établit à 234?, il existe quelques disparités selon le profil des consommateurs. Les plus jeunes se montrent prudents et baissent leur bourse à 150? (contre 172? en 2012). Même option pour les 25-34 ans qui dépenseront 228?.

A l'inverse, les 35-49 ans préfèrent augmenter leurs dépenses, pour une enveloppe totale de 243?. Les consommateurs âgés de 50 ans et plus seront les plus dépensiers, avec un budget à 281?.

En 2013, Internet sera incontournable pour dénicher la bonne affaire. 36% de Français se connecteront pour faire leur shopping. Ils n'étaient "que" 29% en 2012.

Cette étude a été réalisée auprès d'un échantillon de 1.230 Français âgés de plus de 15 ans, interrogés les 7 et 8 janvier 2013.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lorant21 le mercredi 9 jan 2013 à 16:30

    zut.. j'ai vu une paire de Paraboot soldée à 240€. il me manque donc 5.47€. Quelqu'un peut-il m'aider? je me débrouille pour le 7 cents..

  • xela78 le mercredi 9 jan 2013 à 13:16

    Arretez de déblaterer vous racontez n'importe qoui.Ce n'est pas 234,00 euros mais 234,53.

  • groundze le mercredi 9 jan 2013 à 12:05

    on donnait l'information inverse il y a 2 joursça montre le peu d'intéret de ces articles et de ces observatoires dont tout le monde se fout a force de crier à la crise on arrive à convaincre les consommateurs que ce n'est pas raisonable de dépenser son fric (même les gens aisés prennent mauvaise conscience