Les Français de Tunisie en veulent à Charlie Hebdo

le
0
Avant la journée test de ce vendredi, beaucoup d'expatriés ont pris des précautions contre d'éventuels incidents.

Cette journée de vendredi va être longue pour les quelque 30.000 Français de Tunisie, qui ne sont pas près de s'abonner à Charlie Hebdo . Ceux qui n'ont pas d'obligations professionnelles à remplir resteront sans doute à la maison, avec leurs enfants, dont les écoles ont été fermées à la demande de l'ambassade de France.

Après la grande prière hebdomadaire, selon la tonalité des prêches dans les mosquées, on se risquera peut-être dehors dans l'après-midi. Mais les courses ont généralement été faites pour ne pas avoir à s'aventurer dans Tunis si d'aventure un imam enflamme les esprits, si les salafistes réinvestissent la rue, si ces extrémistes se mettent en tête, après avoir attaqué l'ambassade et l'école américaine, de punir maintenant la France, parce qu'un journal parisien a publié des caricatures du prophète de l'islam. L'ambassade de France, qui n'a pas pris la menace à la légère, préférant «surréagir que sous-réagir», constatait qu'à la

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant