Les Français de plus en plus inquiets pour leur retraite

le
7

Depuis la réforme de 2013, les ménages sont de plus en plus préoccupés par leur retraite. Ils considèrent que leur future pension ne servira pas à couvrir leurs besoins financiers. Pour préparer leurs vieux jours, ils privilégient à nouveau l'assurance-vie.

Alors qu'elle aurait du les rassurer, la réforme des retraites de 2013 a ravivé les craintes. «L'inquiétude des Français monte. Ils sont de plus en plus préoccupés par leur retraite (54% contre 51% en 2011)», constate le troisième baromètre Deloitte sur les Français et la préparation à la retraite (1). Pour les personnes sondées, la réforme des retraites, bien que nécessaire, reste insuffisante pour «préserver durablement le système par répatition». D'une façon générale, cette réforme reste méconnue. «Les actifs sont presque deux fois plus nombreux qu'en 2011 à ne pas savoir s'exprimer sur la réforme de 2013, signe possible d'un plus grand désintérêt», souligne l'étude du cabinet Deloitte. Les personnes interrogées ont cependant compris qu'elles prendraient leur retraite plus tard qu'aujourd'hui. Comme c'est déjà le cas dans plusieurs pays européens, la majorité (67%) des actifs pensent s'arrêter de travailler à partir de 65 ans. Sans surprise, ce sentiment est particulièrement marqué chez les plus jeunes: les 25-34 ans estiment qu'ils prendront leur retraite à 67 ans .

De façon générale, les internautes interrogés sont convaincus que leur situation sera plus défavorable que celle des retraités d'aujourd'hui. La majorité des actifs (63%) considèrent d'ailleurs que leur future pension ne suffira pas à couvrir leurs besoins financiers, note l'étude de Deloitte. Les femmes (67%) qui ont souvent des revenus moins élevés que les hommes et parfois des carrières incomplètes sont les plus préoccupées, tout comme les 35/53 ans (66%) et les ménages aux revenus modestes (69%). Pour améliorer leurs fins de mois, la majorité des sondés (77%), estiment qu'ils devront avoir recours à d'autres sources de revenus. Et 19% des actifs (+4 points) envisagent de poursuivre une activité professionnelle.

Malgré les efforts fournis ces dernières années par les pouvoirs publics pour informer les Français sur leur retraite future, la moitié d'entre eux avoue n'avoir aucune idée de ce qu'ils toucheront.

Les ménages épargnent moins pour leur retraite

Dans ce contexte, les Français interrogés avancent qu'ils souhaitent épargner davantage pour leur retraite. «Pour plus d'un actif sur deux , la préparation de la retraite fait partie des principales raisons d'épargner, en forte progression cette année (+ 7 points par rapport à 2012 et 2011)», souligne l'enquête. Pour autant, les intentions ne sont pas suivies d'effets. Le nombre d'actifs déclarant épargner pour ses vieux jours a ainsi chuté drastiquement en un an (53% contre 61% l'an dernier). Ils y consacrent entre 1 et 10% de leur revenu.

Fait nouveau, les épargnants accordent désormais de plus en plus d'importance au rendement des placements et aux avantages fiscaux. «Ils modifient l'orientation de leur épargne retraite avec un regain d'intérêt pour l'assurance-vie (+7 points)», selon Deloitte. En revanche, ils délaissent les placements de court terme, comme les comptes sur livrets (-6 points), il est vrai peu adaptés à l'épargne retraite et peu rémunérés (1,25% net pour le Livret A).

Les épargnants, qui privilégient les banques pour placer leur épargne retraite (66%), pointent un déficit de conseil et de personnalisation. «On constate, qu'au-delà des institutions représentant les régimes obligatoires, les acteurs de l'épargne sont peu identifiés. Ils doivent gagner en légitimité et en notoriété et s'adapter pour répondre au besoin grandissant d'accompagnement et de conseils, qui n'est aujourd'hui pas assouvi», souligne Hugues Magron, directeur Conseil secteur Assurance et Protection Sociale chez Deloitte.

A noter que les actifs et les retraités n'ont pas du tout la même perception de la retraite. Pour les premiers (53% d'entre eux) elle est surtout synonyme de baisse des revenus et du niveau de vie, d'incertitude, de vieillesse. A contrario , les retraités interrogés (51%) l'associent aussi certes à la baisse des revenus, mais rapidement, ils évoquent la liberté, les loisirs, le repos, les voyages et le temps libre.

1) Etude réalisée en ligne par Harris Interactive entre le 20 novembre et le 3 décembre 2013 auprès de 4 000 internautes, composés de 32% de retraités et de 68% d'actifs.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • j.sallio le vendredi 21 mar 2014 à 18:51

    Désormais les caisses de retraites sont vides et de moins en moins de cotisants. Et ils nous annoncent que nous aurons une perte de 20 à 30% de ce que touchent nos retraités aujourd'hui. Alors ils demande aux salariés de faire des PERP, Perco, et épargne salariale qui permettront aux caisses de retraite de minimiser la rétribution de la retraite.

  • j.sallio le vendredi 21 mar 2014 à 18:43

    Plus de professionnalisme dans les gestionnaires de patrimoines et les assurances privées.Nos bancaires françaises subissent les foudres de Bruxellespour des irrégularités financières et des manipulations des taux. Les banques ont perdu la confiance de leurs clients Ainsi que leur épargne. Ils bénéficient encore de l'argent de nos retraités crédules

  • j.sallio le vendredi 21 mar 2014 à 18:39

    Oui mais faire de l'assurance-vie chez les banques, c'est l'assurance de repartir avec moins que le capital, et ils Auront travaillé avec le capital pendant la durée du contrat.De connaissance et part expérience les banques ne font pas gagner de l'argent à leurs clients, mais ils ont le soin de prélever des frais de gestion et autres frais.

  • lm123457 le vendredi 21 mar 2014 à 17:54

    réponse à troteldo : non. Tu seras remplacé par un robot. C'est ça le Progrès : on remplace les humains par des robots. les progressistes sont anti-humains. Seuls leurs ennemis, qu'ils appellent "réactionnaires" sont pro-humains.

  • troteldo le mercredi 19 mar 2014 à 14:42

    Eh oui, on va payer le passage à la retraite à 60 ans de 1981 ... Pour le taux plein, je devrais bosser jusqu'à 67 ans ! Voudra-t-on de moi à cet âge ?

  • M4358281 le mercredi 19 mar 2014 à 14:34

    il est temps ..mon voisin qui change de voiture tous les 2 ans pcq la couleur ne lui plait plusou quelque chose comme cà ..s'est brutalement inquiété à 59 ans ..et il part dans 2 ansSon LDD de 6800€ ne lui suffira pas

  • motz le mercredi 19 mar 2014 à 12:12

    Ah ils ont mis du temps nos petits français...Ca fait 30 que le problème existe...mais ils ont écouté les sirènes socialistes. Il fallait faire de la retraite privée en plus de la retraite de l'Etat..