Les Français croient à nouveau aux énergies renouvelables

le
2

INFOGRAPHIE - Après un sentiment de défiance assez marqué l’an passé, les Français voient à nouveau d’un meilleur œil les énergies renouvelables. Notamment le solaire thermique ou photovoltaïque.

Mystère: alors que la facture énergétique n’a pas connu de hausse ces derniers temps, les Français ont choisi de regarder à nouveau d’un meilleur œil les énergies renouvelables. Selon le baromètre annuel OpinionWay pour Qualit’EnR, après un fort creux en 2015, les Français reconnaissent plus volontiers que ces énergies douces ont des valeurs écologiques, économiques et de confort. L’enthousiasme ne rejoint pas encore celui des années 2011-2012 mais il reste notable alors qu’un nombre grandissant de Français perçoivent que leur factures sont peu ou pas élevées (7% en 2013 contre 15% en 2016).

Peut-être faut-il y chercher un effet de la COP 21? Selon le sondage, 23% des Français en seraient sortis plus sensibles aux enjeux environnementaux (18% un peu plus sensibles et 5% beaucoup)... Toujours est-il que l’impression qu’ont les Français que les énergies renouvelables permettent de faire des économies fait un bond spectaculaire de 8 points à 79% retouvant quasiment l’enthousiasme du premier sondage de ce type (91% en 2011).

Plus précisément, sur la confiance accordée aux différents types d’énergies douces, on remarque qu’elle progresse sous toutes ses formes. La pompe à chaleur reste l’équipement qui inspire le plus confiance mais le solaire effectue une forte remontée. Le solaire photovoltaïque comme le solaire thermique progressent de 11 points, le chauffe-eau solaire devenant le second équipement le plus apprécié a priori.

Quant à l’équipement réel des Français, il est globalement resté stable de 2011 à aujourd’hui pour les deux appareils les plus courants: l’insert et le poêle à bois, tout comme pour la chaudière à bois et le système solaire combiné chauffage/eau chaude, qui restent, eux, les équipements les moins plébiscités. En revanche, les pompes à chaleur et le solaire ont bien progressé passant de 8% à 12% d’équipement pour les premières tandis que panneaux photovoltaïques et chauffe-eau solaires grimpaient de 3 à 8%.

Le sondage permet aussi d’identifier les trois principaux freins à l’équipement en énergies renouvelables: la difficulté administrative à obtenir des aides (pour 39% des sondés), le manque de connaissance des équipements utilisant les énergies renouvelables (36%) et le fait de penser que ces travaux ne réduiront pas réellement la facture d’énergie (33%). La confiance dans les installateurs, elle, a plutôt tendance à progresser: elle passe à 63% (contre 61% l’an dernier) malgré la multiplication des affaires d’artisans ayant usurpé le label RGE (reconnu garant de l’environnement).

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • R59 il y a 10 mois

    tant que énergies renouvelables ne seront pas cause nationale. Ce qui est gênant c 'est que ça sert directement la personne et pas les multinationales Pas de taxe pas d'impôt . Ils ont vite compris

  • mucius il y a 11 mois

    Au moment où le pétrole est à 28$! Vraiment aucun sens de l'économie les Français!