Les Français contre la politique fiscale du gouvernement-sondage

le
4
    PARIS, 18 septembre (Reuters) - Les Français jugent en 
majorité "mauvaise" la politique fiscale du gouvernement, tout 
en approuvant plusieurs grandes réformes envisagées, montre un 
sondage Odoxa pour Les Echos et Radio classique publié lundi. 
    Cinquante-six pour cent des personnes interrogées estiment 
"assez mauvaise" ou "très mauvaise" la politique fiscale menée 
par le président de la République Emmanuel Macron et le 
gouvernement, soit six points de plus que lors de la précédente 
enquête parue en juillet. 
    Les opposants les plus farouches à cette politique sont les 
sympathisants de gauche et du Front national, tandis que 95% des 
sympathisants d'En marche et 57% des sympathisants de droite 
disent la trouver "assez bonne" ou "très bonne". 
    En revanche, sur six propositions de réforme souhaitées par 
le gouvernement et soumises aux sondés, quatre obtiennent un 
taux d'approbation supérieur à 50% : suppression de la taxe 
d'habitation pour 80% des Français (70%), limitation du 
dispositif Pinel (60%), transformation de l'ISF en impôt sur la 
fortune immobilière (54%) et vente des participations de l'Etat 
dans les entreprises non stratégiques (58%).  
    Les Français n'approuvent pas en revanche l'alourdissement 
de la fiscalité pour les contrats d'assurance-vie supérieurs à 
150.000 euros (62% y sont opposés). De même, l'imposition des 
intérêts des Plans d'épargne logement (PEL) produits après dix 
ans au prélèvement forfaitaire unique de 30% est rejeté par 82% 
des Français.  
    La question de la baisse des aides au logement souhaitée par 
le gouvernement n'a pas été directement posée aux sondés. Mais 
54% des sondés se disent d'accord avec l'opinion selon laquelle 
les aides au logement encouragent la hausse des loyers et des 
prix de l'immobilier. Seuls les sympathisants de gauche ne sont 
pas d'accord avec cette assertion (56%).    
    Cette enquête a été réalisée par internet les 13 et 14 
septembre auprès de 992 personnes âgées de 18 ans et plus. 
 
 (Danielle Rouquié, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • l440 il y a 4 mois

    Mais comment ont-ils faire pour réduire leur consommation et leur aide à leurs enfants ? Je croyais que les retraités étaient tous pauvres ???Il ne faut pas perdre de vue que pour la 1ère fois de l'histoire de l'humanité, ce sont les seniors qui ont le niveau de vie le plus élevé de ttes les classes d'âge. Bien sûr il y a des retraites pauvres, comme des jeunes, mais à revenu égal, impôt égal, ce qui auj n'est pas le cas en faveur des retraités..

  • M5441845 il y a 4 mois

    "10 millions de retraités en colère" mais 2400 inscrits.... Le titre ne semble pas très bien adapté.

  • 265023 il y a 4 mois

    Les retraités contre attaquent ! Et annoncent leurs actions : - Restreindre la consommation (loisirs restauration, voyages, voitures etc.),- S'inscrire au Pole emploi afin d'engorger le service- Arrêter les activités associatives et de bénévolat- Supprimer toutes aides dans le cadre des emplois services CESU,- Réduire l'aide matérielle et financière aux enfants et petits enfants,- Pour certains envisager une expatriation ds un pays fiscalement plus clément

  • 265023 il y a 4 mois

    Les retraités s'organisent!, Une page Facebook a été crée : "10 millions de retraités en colère" 2400 inscrits depuis quelques jours. Des rassemblements pour la manifestation du 28 septembre s'organisent partout en France, une pétiton et une lettre ouverte adressée au Président Macron est à déposer nominativement sur le site de l'Elysée.

Partenaires Taux