Les Français continuent de puiser dans leur livret A

le , mis à jour à 17:38
4

Pour la première fois en 10 ans, les Français n'ont pas reversé leurs primes de fin d'année et leurs étrennes sur les produits d'épargne défiscalisés.

Le désamour envers le Livret A se poursuit. Pour le neuvième mois consécutif, les détenteurs d'un livret A ont puisé dans leur épargne. Ils ont effectué davantage de retraits que de dépôts en janvier, à hauteur de 850 millions d'euros, selon des données publiées lundi 23 février par la Caisse des dépôts. Pour la première fois en 10 ans, les ménages, après les fêtes, n'ont pas reconstitué leur épargne en janvier. «Les primes de fin d'année et les étrennes sont en partie reversées sur les produits d'épargne défiscalisés. En janvier 2014, le Livret A avait enregistré une collecte de 1,6 milliard d'euros», indique Philippe Crevel, directeur du Cercle de l'Épargne. À la peine depuis mai 2014, ce produit d'épargne avait terminé l'année 2014 dans le rouge, avec une décollette nette de l'ordre de 6,13 milliards d'euros. Les Français considèrent toujours qu'à 1 % ce produit n'est pas intéressant malgré le fait que l'inflation est nulle voire négative.

Le taux du livret A a été maintenu à 1% le 1er février, soit le niveau le plus bas de son histoire. Le gouvernement n'avait pas suivi la recommandation du gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, d'abaisser à 0,75% le taux de Livret A en raison de la faiblesse de l'inflation. L'assurance-vie, un des principaux concurrents du Livret A, a rapporté 2,5% en moyenne en 2014.

Plébiscite du PEL

Les épargnants ont continué à plébisciter le Plan épargne logement (PEL) en janvier. Tous les PEL ouverts avant le 1er février ont bénéficié d'un taux garanti de 2,5% contre 2% pour ceux ouverts à partir de cette date. «En janvier, on a enregistré 25% d'ouvertures de PEL en plus et une collecte en hausse de 13% par rapport à janvier 2014», explique une source d'un réseau bancaire en France. En ce qui concerne le LDD, lui aussi rémunéré à 1%, les retraits ont également été supérieurs aux dépôts en janvier, à hauteur de 200 millions d'euros.

Au total, 364,1 milliards d'euros étaient déposés fin janvier sur ces deux produits de placement, dont les encours permettent notamment de financer le logement social en France.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • calippe3 le mardi 24 fév 2015 à 11:15

    Quoi d'étonnant ils ont roulé les petits retraités et le peu qu'ils avaient pour en cas de besoin est parti en impôts et je sais de quoi je parle je connais beaucoup de retraites propriétaires avec 1600 euros et bien résultat 2000 euros d'impôts en plus avec les locaux qu'ils n'avaient pas avant en tant que veufs veuves

  • nitram.g le mardi 24 fév 2015 à 06:07

    Quand on lit les courriers reçus des caisses de retraites durant les mois de janvier et février, il ne faut pas s'étonner... ce sont les résultats du vote de nos généreux (pour eux mêmes) députés socialistes.Ils ne faudra pas trop se poser de questions fin mars lors des résultats des cantonales,

  • md24750 le mardi 24 fév 2015 à 05:32

    Etonnant non ? comme disait Desproges

  • frk987 le lundi 23 fév 2015 à 18:03

    Vu le plafond, ils n'iront pas loin dans le "puisage" !!!!