Les Français consomment moins de gaz, de fuel et d'électricité

le
0

Les énergéticiens souffrent d'une météo clémente.

Un début d'hiver doux, comme c'est le cas actuellement, les consommateurs s'en satisfont volontiers, mais beaucoup moins les énergéticiens. Chaque année, ceux-ci comptent beaucoup sur la «saison de chauffe» pour doper leur activité. Par exemple, le premier trimestre représente 30% des ventes de GDF Suez, le deuxième 20%, le troisième 10% et le quatrième 40%. Avec environ 5 degrés de plus que les normales saisonnières depuis quelques semaines, les ménages ont par définition moins besoin d'énergie pour se chauffer.

Cela va-t-il durer? Les météorologues restent prudents dans leurs prévisions, les énergéticiens rappellent qu'il n'y a pas de perspectives météo tangibles à plus de cinq jours. Quant à l'ensemble des fournisseurs de gaz et d'électricité, ils notent qu'un coup de froid peut très vite arriver. Difficile dans ces conditions de travailler sur un seul scénario.

En attendant, chaque source d'éner...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant