Les Français boivent tellement de rosé, qu'ils doivent en importer

le
0

INFOGRAPHIE - Les Français ont consommé neuf millions d'hectolitres de vin rosé en 2013, soit 37% de la consommation mondiale.

Ils ont consommé en 2013 neuf millions d'hectolitres de vin rosé, soit 37% des 24 millions d'hectolitres de la consommation mondiale. Selon une étude FranceAgriMer, les Français sont les premiers consommateurs de vin rosé, devant les Etats-Unis (avec 12% de la consommation mondiale), et l'Allemagne( 9%). Selon les chiffres publiés l'année dernière par l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes), les habitants des Pays de la Loire se classent en tête des amateurs de rosé. Près de la moitié (43,5%) de la population de la région déclarant en consommer au moins une fois par semaine. La région Midi-Pyrénée (42,4% ) et le Languedoc-Roussillon prennent respectivement la deuxième et troisième place. «C'est une tendance lourde, explique Axelle Cloarec, chargée d'études sur les marchés extérieurs du vin chez FranceAgriMer.Dans les années 90, le rosé représentait 90%. Il y a 10 ans, 20% et en 2013-2014, un tiers de la consommation».

Grands amateurs de rosé, le Français en sont aussi les premiers producteurs devant l'Italie et l'Espagne. La production mondiale est estimée à 23,8 millions d'hectolitres en 2013. La France en a produit à elle seule 7 millions en 2013, et 7,5 millions en 2014, «un niveau historiquement haut», note l'étude. La région Rhône-Provence regroupe 35% de la production française de vin rosé. Le Languedoc-Roussillon la suit de très près, avec 34%.

35% de la production française de rosé en Rhône-Provence

Une production qui reste cependant insuffisante. La demande intérieure est tellement forte que l'Hexagone doit importer, au point d'en devenir le premier importateur, avec 22% des importations en 2013. Le Royaume-Uni (15%) et l'Allemagne (14%) se classent deuxième et troisième. Les États-Unis quant à eux prennent la quatrième place avec 9% des importations. «La France produit des produits plus valorisés et importe des vins rosés à bas prix, détaille Axelle Cloarec. Ce sont des compléments de gammes pour pouvoir répondre à la demande». En terme d'exportations, la France ne fait pas partie du trio de tête, dominé par l'Espagne, l'Italie et les Etats-Unis, qui exportent «plus de 70% des vins rosés dans le monde».

La France arrive tout de même quatrième. «Elle ne se positionne pas de la même façon que ses concurrents car la majeure partie de sa production est destinée à un marché intérieur où la demande est conséquente», explique FranceAgrimer. Le vin rosé est tellement aimé des Français, qu'ils le consomment même sous d'autres formes. Alain Martinez et Barthélémy Gaylord ont eu l'idée de créer en 2014 un sorbet au goût «vin rosé». Et ceux qui souhaitent profiter de l'arrivée des beaux jours pour déguster un verre, la Vini Festif Rosé, fête du vin à la Grande Motte, ouvre ses portes du 1 er au 3 mai. Avec modération bien sûr.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant